La grogne sociale s’intensifie au Mali: Les travailleurs des collectivités territoriales menacent d’observer une grève de 3 jours à partir du 30 octobre prochain

5

Rien ne va pas plus entre le gouvernement malien et ses travailleurs. Pour preuve, outre d’autres corporations, qui sont déjà en grève, les travailleurs des collectivités territoriales menacent d’observer une grève de 3 jours à partir du 30 octobre 2018 si leurs doléances ne sont pas satisfaites. Dans un préavis de grève en date du 16 octobre 2018 déposé sur la table du gouvernement, le Syndicat National des Travailleurs des Collectivités Territoriales du cadre de l'Administration Générale (SYNTRACT), dirigé par Seydou O Diallo a fait 11 points de revendications dont le paiement de salaires à termes échus, la création par acte des corps de la fonction publique, l'élaboration d'un plan de carrière pour les fonctionnaires territoriaux, la régularisation des dossiers administratifs en souffrance : avancement, intégration, formation, mutation.

Dans leur préavis de grève dont nous avons copie, le Syndicat National des Travailleurs des Collectivités Territoriales du cadre de l'Administration Générale (SYNTRACT) dénonce l'injustice « flagrante créée par l'Etat entre les fonctionnaires d'une même Fonction Publique des Collectivité Territoriales : les fonctionnaires du cadre de la santé et de l'éducation payés par l'Etat et ceux de l'Administration Générale par les ressources insuffisantes des Collectivités Territoriales ». Selon le syndicat, cette attitude a poussé les fonctionnaires du cadre de l'Administration Générale à abandonner les postes avec plus de 30 mois d’arriérés de salaires (CF résultats du contrôle physique 4.000 fonctionnaires sur 10.000 entendus). Pour le syndicat, on ne saurait parler de décentralisation sans l'Administration des collectivités.

« Vu le retard constaté dans la mise en œuvre des accords contenus dans le procès-verbal de conciliation du 24 mai 2018 ; Vu le besoin exprimé par l'ensemble des travailleurs des Collectivités Territoriales afin d'améliorer leurs conditions de travail : Le Syndicat National des Travailleurs des Collectivités Territoriales du cadre de l'Administration Générale décide d'observer un arrêt de travail (grève) de trois jours, si les points d'accord contenus dans le procès-verbal de conciliation entre le gouvernement et le Syndical National des Travailleurs des Collectivités Territoriales (SYNTRACT) en date du 24 Mai 2018 ne sont pas satisfaits », stipule le préavis de grève du syndicat, signé par le secrétaire général, Seydou O Diallo.

Selon le syndicat, les points de revendications sont entre autres : le paiement de salaires à termes échus à travers l'ANICT (Agence Nationale d'Investissement des Collectivités Territoriales), par le canal de subvention à tous les fonctionnaires du cadre de l'administration générale dans leur grade et fonction ; la révision voire l'adaptation des cadres organiques des services intervenant dans la décentralisation (direction nationale de la fonction publique des collectivités, direction générale des collectivités, le centre de formation des collectivités, les agences de développement régional, les CADD (Cellules d'appui à la décentralisation et à la déconcentration), l'ANICT, en y prévoyant les fonctionnaires territoriaux) ; le rapportage des décisions de mutation de certains agents des communes de Kapala, Yasso et Fangasso, prises arbitrairement ; la création par acte des corps de la fonction publique ;

L'élaboration d'un plan de carrière pour les fonctionnaires territoriaux ; la décoration de certains agents ; la régularisation des dossiers administratifs en souffrance : avancement, intégration, formation, mutation ; l'octroi d'échelons aux ayants fait le service militaire ; l'élargissement du conseil d'administration du CFCT (Centre de formation des collectivités territoriales) aux travailleurs des collectivités ; l'organisation du concours direct de recrutement à la fonction publique des collectivités ; enfin l'opérationnalisation des concours professionnels. « La grève débutera le mercredi 30 octobre 2018 à 00 heure et le travail reprendra le samedi 03 novembre à 00 heure », a signalé le préavis de grève du syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here