Recherche d’emploi: l’APEJ forme 50 jeunes en situation de handicap

0

C’est dans le cadre du mois de la solidarité que l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ) a initié une session de formation de trois jours pour des jeunes en situation handicap. L’ouverture des travaux de cet atelier a eu lieu ce jeudi 25 octobre 2018 à Bakaribougou, dans les locaux de la fédération malienne des associations des personnes handicapées (FEMAPH), co-présidée par Aly Kebé, directeur de l’APEJ et Mamadou B. Kebé, parrain de la dernière semaine du moi de solidarité. C’était en présence du maire délégué de Bakaribougou, de M. Moctar Bah, président de la FEMAPH ; de Madame Mariam Sow, chargée de la formation à l’APEJ.

Cet atelier de trois jours sera basé sur l’approche interactive avec une méthodologie sur l’interaction et la participation active avec les jeux de rôles, des exercices, des situations réelles, des discussions et le partage des expériences personnelles.
Dans son discours d’ouverture, M. Aly Kebé, directeur général de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes a fait savoir que sa structure a pour mission, sous la tutelle du ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la construction citoyenne, de concourir à la création d’emplois pour les jeunes en milieux urbain et rural et aussi en facilitant leur accès au marché du travail et au crédit.
Le DG Kebé dira que l’APEJ mène plusieurs activités dans le cadre du renforcement de l’employabilité des jeunes, notamment en stage de qualification, de l’apprentissage, des formations qualifiantes, de la reconversion-adaptation à un poste de travail et des activités haute intensité de main d’œuvre. L’objectif visé de cette session de formation, selon Aly Kebé, c’est de consolider l’employabilité et de développer la créativité des jeunes en situation difficile afin de faciliter leur insertion socioprofessionnelle. Le Patron de l’APEJ a fait savoir qu’à travers de ces sessions, 50 jeunes des couches vulnérables seront formés à réussir un entretien d’embauche. Ensuite, M. Kebé a dit que cet atelier de trois jours permettra à ces participants de rédiger une lettre de motivation ; une demande d’emploi ou d’embauche en même temps élaborer un curriculum vitae. Enfin, le directeur général de l’APEJ a rappelé que depuis la création de sa structure à Bamako, Ségou, Mopti et Sikasso, les espaces d’orientations de la jeunesse (EOJ) ont accompagné de nombreux jeunes diplômés dans la construction de leur projet professionnel en mettant notamment à leur disposition un plateau complet de services d’information sur les métiers, les débouchés, les opportunités de stage, les missions des structures publiques et privées…
Pour sa part, Mamadou B. Keita, maire de la commune I et parrain de la dernière semaine du mois de la solidarité diront que cette semaine est une grande semaine. Pour le parrain, M. Keita, c’est un appel au peuple malien pour essayer de comprendre encore une fois de plus que les personnes en situation de handicap doivent être soutenues. Selon lui, le handicap en réalité ne doit pas être un défaut. Car selon Mamadou B. Keita, il n’est pas une fatalité encore moins une maladie transmissible. M. Keita a profité de la tribune pour lancer un appel fort aux bonnes volontés afin d’aider les personnes qui vivent en situation de handicap. Selon lui, tout le monde peut être handicapé.
« On se demande tantôt qu’est ce qu’ils ont fait à Dieu pour être handicapés. Et nous avons donné quoi à Dieu pour être ce que nous soyons physiquement et mentalement bien portants », s’est-il interrogé le parrain.
À cet effet, l’élu de la commune I a fait savoir que ce sont des personnes que tout le monde doit les aider par tous les moyens. Il a insisté à dire que ces personnes méritent la considération et le respect total. L’occasion était bonne pour Mamadou B. Keita d’essayer de comprendre au peuple malien que ces personnes handicapées méritent des considérations et du respect. Le parrain de la dernière semaine du mois de la solidarité n’a pas manqué de féliciter l’agence pour la promotion de l’emploi des jeunes pour cette initiative.

SABA BALLO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here