17 syndicalistes démissionnent et un comité de gestion provisoire mis en place

7

Suite au dépôt d’un préavis de grève les 7 et 8 novembre prochain par 4 syndicalistes de l’EDM-sa, une protestation s’en est suivie au sein de l’entreprise où des voix divergentes se sont élevées ponctuée par la démission d 17 membres du syndicat. Ce qui a conduit à la tenue d’une assemblée générale extraordinaire, le samedi 27 octobre 2018, au sein du siège de l’EDM de Badalabougou, pour formuler une pétition contre la décision unilatérale d’aller en grève et en même temps présenter le comité de gestion mis en place.

L’assemblée générale s’est tenue en présence du nouveau président dudit comité de gestion, Mohamed Elmoctar, du vice-président, Michel Goita, du chargé de l’Administration du comité, Fousseiny Keita, ainsi que de tous les autres démissionnaires du syndicat.

« Quand certains nous ont saisi par rapport à ce préavis de grève déposé par 4 syndicalistes au niveau de la Direction nationale de l’EDM, on a été quand même étonné que 4 personnes décident unilatéralement de déposer un préavis de grève, alors que le bureau est composé de 23 personnes », dit le président du comité de gestion syndicale, Mohamed Elmoctar. Pour lui, ce choix pris par ses collègues n’est pas judicieux et il n’est pas respectueux de leur part de vouloir prendre une telle décision au nom de l’ensemble de la corporation syndicale et du pays sans consulter les autres. Surtout que le moment que traverse le Mali est difficile pour l’Etat de pouvoir faire face aux griefs formulés dans le préavis de grève. Des telles décisions devraient, selon le président du comité, être prises suite à une réunion plénière de tous les 23 membres du bureau. Ce qui n’a malheureusement pas été le cas. C’est en réponse à cela « que nous avons décidé de formuler une pétition pour montrer que nous ne suivons pas cette décision et que nous ne sommes ni de près ni de loin mêlés à cette décision » a tenu à préciser le président Mohamed Elmoctor.

Ensuite, il expliquera que même si certaines doléances faites par lesdits syndicalistes étaient authentiques, la question qui doit se poser est de savoir si la population est, vu le contexte actuel, apte à remplir ces conditions. C’est pourquoi, affirme le président, qu’au-delà de cette pétition déjà déposée à la Direction générale pour exprimer les motifs de leur refus d’adhésion à cette décision de grève à venir, les 17 membres démissionnaires ont, en conformité du chapitre 11 de l’article 43 du statut en vigueur, décidé non seulement de proclamer la dissolution de l’ancien bureau par leur démission, mais aussi de procéder à la mise en place d’un comité provisoire qui sera chargé de diriger les affaires courantes jusqu’à ce qu’une assemblée générale soit tenue pour mettre les choses en ordre.

Pour finir, il termine par dire que ce nouveau comité de gestion provisoire restera disponible pour tous y compris les agents de l’EDM-sa qui souhaiteraient adhérer avant la mise en place définitive d’un nouveau bureau qui nécessitera une assemblée générale avec la présence de tous les syndicalistes incriminés

Mamadou Diarra

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here