Association des ressortissants du cercle de Goundam- Bamako: Le projet de loi portant création des collectivités territoriales catégoriquement rejeté

0

Dans un communiqué de presse, les associations des ressortissants du cercle de Goundam « rejettent catégoriquement le projet de loi portant création des collectivités territoriales en République du Mali », un projet de découpage qui a décidé de « spolier le cercle de Goundam de toutes ses communes nomades (Aljounoub, Tilemsi, Razelma, Tin Aicha, Gargando et Adarmalane) pour les affecter au nouveau cercle de Léré », selon le communiqué. Pourtant, en 2016, les ressortissants du cercle de Goundam, comprenant seize communes, en commun accord, avaient sollicité du gouvernement, l’érection de ce cercle en région administrative, sans rencontrer une oreille attentive.

Cette nouvelle réorganisation territoriale, faite sans concertations peut indubitablement constituer une source de conflit et fragiliser la cohésion sociale dans une zone où elle est déjà précaire. Lire le communiqué !

Communiqué de presse
Les ressortissants du cercle de Goundam, ont été informés, à travers les médias et les réseaux sociaux, de l’existence d’un Projet de loi portant création des collectivités territoriales en République du Mali.

Pour rappel, les ressortissants du cercle de Goundam, en commun accord avec l’ensemble des populations des seize communes, avaient sollicité, courant 2016, l’érection du cercle de Goundam en région administrative. Cette demande, faite sur la base d’un document technique soutenu par des arguments pertinents, qui militent à la faveur de l’érection de Goundam en région, n’a pas été retenue dans ce Projet de loi portant création des collectivités territoriales.
Pis, dans ce projet de découpage, il a été décidé de spolier le cercle de Goundam de toutes ses communes nomades (Aljounoub, Tilemsi, Razelma, Tin Aicha, Gargando et Adarmalane) pour les affecter au nouveau cercle de Léré.

Cette nouvelle réorganisation territoriale, faite sans consultation préalables des populations concernées, peut, si on n’en prend garde, constituer de potentiels foyers de tension, qui vont contribuer à fragiliser davantage la cohésion sociale et le vivre ensemble déjà très précaires.
Au regard de tout ce qui précède, les ressortissants du cercle de Goundam rejettent catégoriquement ce fameux projet de loi portant création des collectivités territoriales en République du Mali. Ils se réservent le droit d’user de tous les moyens légaux, en leur possession, pour l’érection de Goundam en région.
.
Bamako, le 16 Octobre 2018
Pour les Associations
Le Président de la Commission
Me Amadou Oumar Cissé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here