COFOP : Une coalition de plus pour dénoncer les dérives du régime d’IBK

4

Le dimanche 21 octobre, quelques leaders politiques étaient à la Maison de la presse face à la presse pour faire connaître la naissance d’une plateforme politique dénommée la Coalition des forces patriotiques (COFOP). L’objectif global de cette coalition est de dénoncer certaines dérives du régime, surtout le report unilatéral des élections législatives, lequel est une violation flagrante du principe de la démocratie malienne et de sa constitution selon ces leaders.

Notons que cette plateforme dénommée la Coalition des forces patriotiques (COFOP) est l’initiative de quelques leaders politiques à savoir Moussa Mara du Yélèma, Housseini Amion Guindo du CODEM, Oumar Mariko de la SADI, Moussa Sinko Coulibaly de la Plateforme pour le changement…

Selon eux, depuis 2012 le Mali traverse une crise persistante malgré les efforts conjugués des différents acteurs politiques, sociaux et stratégiques. L’instabilité politique semble devenir un facteur déterminant dans la mise en œuvre des différents projets de sécurité et de paix au Mali. Face à cette situation il est évident que tout citoyen soucieux d’un Mali fort et stable ne peut rester indifférent. D’où l’initiative de mettre en place une plateforme politique de Coalition des Forces Patriotiques (COFOP).

A leur croire, la tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entache de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays. Cette manœuvre politicienne doit être dénoncée et combattue par tous les citoyens souhaitant préserver l’un des biens les plus précieux du Mali : sa démocratie et le respect de son texte fondamental. Cette initiative des autorités interpelle le peuple malien et est susceptible de nous entrainer dans des dérives menaçant la stabilité de nos Institutions, soulignent-ils.

Ainsi dans leur manifeste, ces leaders auront comme arme de guerre d’affirmer que la démocratie malienne a comme socle fondamental la Constitution et son respect par tous en premier lieu les autorités élues et ayant prêté serment dans ce sens ; d’indiquer que notre attachement à la paix sociale, à la quiétude des maliens, à la stabilité de notre pays et de ses Institutions ; de créer un grand rassemblement des forces patriotiques (des partis politiques, d’organisations de la société civile, des syndicats et de citoyens) afin d’obtenir le respect de la Constitution et de défendre la patrie ; de déclarer solennellement devant le peuple malien, les peuples d’Afrique et du monde, notre engagement à conjuguer et unir nos énergies et nos moyens pour éviter à notre pays une énième crise politique et institutionnelle ; réaffirmer leur engagement à renforcer l’unité nationale et la cohésion sociale ainsi que l’amélioration du sort de nos compatriotes dans la paix et l’harmonie et enfin lancer un appel pressant pour la défense de la patrie, l’unité nationale et la cohésion sociale.

KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here