Commémoration de la Journée internationale de la fille : La 7ème édition a vécu sous le thème « L’éducation et la formation des filles pour une transition réussie vers le monde du travail

3

Le ministère de la promotion  de la femme, de l’enfant et de la famille en collaboration avec ses partenaires notamment l’Ong Plan international Mali, a célébré le 11 octobre 2018 à la Cité des Enfants de Bamako  la journée internationale de la Fille.

La journée du 11 octobre dédiée à la fille par les Nations Unies  est fêtée au Mali par Plan internationale Mali et son partenaire le ministère de  la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille.  La  cérémonie inaugurale a été présidée  par le Secrétaire général du ministère de la femme, Attaher Maïga qui a rendu un vibrant hommage à la fille,  future épouse, mère et cadre de la société.

Comme rappelé par le directeur pays de Plan International Mali, Balla Moussa Sidibé,  l’ONG  Plan  est résolument engagée dans la défense des droits des enfants et l’égalité pour les filles partout dans le monde. Présente dans  75 pays, Plan International travaille pour la reconnaissance des droits et le potentiel des enfants  avec un accent particulier mis sur la lutte contre la pauvreté, l’exclusion et la discrimination.

Une discrimination dont les filles sont très souvent touchées  et qui empêche leur pleine réalisation et épanouissement. La célébration de la journée du 11 octobre est donc un cadre propice pour alerter les sensibilités,  sensibiliser les citoyens et mener des plaidoyers au niveau des  décideurs  pour un changement positif à l’ égard des filles.

Car il faut reconnaître qu’en dépit des efforts menés par les décideurs maliens et leurs partenaires, la problématique du maintien des filles à l’école reste une question d’actualité au Mali.  Selon les statiques  du Ministère de l’ Education Nationale pour l’ année 2016-2017, le taux brut de scolarisation au niveau 1er cycle de  l’ enseignement fondamental est de 66% pour les filles contre 78,3%  chez les garçons avec un taux d’ achèvement respectivement de 45,6% contre ,50, 5%.

Au 2nd cycle toujours selon la même source, le taux brut de scolarisation des filles est de 44% avec un taux d’achèvement de 31,1% contre 54,4% chez les garçons pour 39,8% de taux d’achèvement.

Autre pan de la journée de commémorative  a été  la présentation du   rapport élaborée par Plan international sur la situation   des filles dans le monde dont l’édition 2018 s’articule sur « La sécurité des filles en ville à travers le monde ». Un rapport présenté par le Commissaire de Police  au Groupement Mobile de Sécurité, Diallo Diélika Diallo. Selon ledit rapport,  les filles sont exposées aux différentes formes d’insécurité notamment elles sont victimes d’harcèlement et autres  et Bamako est classée 17/ 22 en matière  de sécurité des filles en ville.

La célébration de la journée du 11 octobre est également une tradition chez Plan International au  Mali  et dans pays  d’organiser la journée de « prise de pouvoir » par les filles  où les filles occupe au cours d’une journée incarne le rôle des dirigeants dans différents domaines.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here