SAFEP : La résolution de l’équation formation-emploi au cœur de l’édition 2018

4

Le Salon de la formation professionnelle et de l’emploi du Mali, se veut un espace d’échanges, de communication et d’orientation des jeunes en quête d’emploi

La 5ème édition du Salon de la formation professionnelle et de l’emploi (SAFEP) a pris fin ce week-end au Mémorial Modibo Keita, après trois jours de travaux.

A l’ouverture du salon, le représentant du maire de la commune III, Issa Dembélé dans son mot de bienvenue a salué l’initiative de Natou Communication. Selon lui, elle contribue à aider les collectivités dans leur tâche, à savoir l’insertion socio-professionnelle des jeunes. Le SAFEP qui est devenu aujourd’hui une tradition répond bel à ce souci.

La promotrice, Mme CissokoAssinatou Traoré, a expliqué que le SAFEP a été initié pour inciter les jeunes, à aller vers l’auto emploi. Pour ce faire, il faut une synergie d’actions de tous les partenaires. Avec comme thème : ” Convergence politique relative aux compétences de la formation professionnelle et à l’emploi au Mali”, le SAFEP 2018 vise à promouvoir l’entrepreneur des jeunes et des femmes. Cela, à travers des projets purement jeunes et féminins.

Aussi, le salon a permis de répondre aux problèmes tels que : l’équipement et l’approvisionnement ; le perfectionnement de la formation et l’accès au crédit.

Selon l’initiatrice du salon et non moins promotrice de “Natou Communication », ces trois jours ont été mis à profit, pour débattre des thématiques en rapport avec le thème retenu. Egalement, il a enregistré des milliers de visiteurs, autour des expositions et stands aménagés pour la circonstance.

Pour sa part, le chef de cabinet du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Cheik Coulibaly dira que le SAFEP s’inscrit en droite ligne du plan d’actions, de la politique nationale de l’emploi et de la formation professionnelle. Celui-ci intègre également, le cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable. Il est en parfaite adéquation avec la lettre de mission du président de la République.

Parlant de l’inadéquation formation-emploi, le chef de cabinet a souligné que le gouvernement du Mali a décidé de proroger de 6 ans, la mission de la Cellule de coordination et de suivi du programme pour l’emploi. A en croire M. Coulibaly, la formation, l’emploi et la promotion de la jeunesse sont au cœur des priorités du président IBK.

Diakalia M Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here