Office National des Pupilles en République du Mali (ONAPUMA) : La protection sociale des enfants orphelins au cœur des priorités de l’Etat

0

L’Office National des Pupilles en République du Mali (ONAPUMA) a tenu sa toute première Conseil d’Administration le lundi 29 octobre 2018 dans les locaux de la Maison des Aînés de Bamako. Présidée par le ministre de l’Action Humanitaire et de la Solidarité, Hamadoun Konaté, cette session a été une occasion pour les administrateurs d’examiner les documents soumis à leur appréciation afin de parvenir à des observations et recommandations pertinentes qui aideront cette nouvelle structure pour le bien être des pupilles de la nation et de l’Etat.

L’ouverture des travaux a été faite en présence de la Directrice Général de l’ONAPUMA, Koné Sissi Odile Dackouo, du représentant du ministre en charge de la défense, le Colonel Samaké Mariétou Dembélé, du parrain national du mois de la solidarité, le Pasteur Nock Yattara et des administrateurs de ladite structure. Dans son allocution, le ministre Hamadoun Konaté a d’emblée fait savoir que « La création de l’Office National des Pupilles en République du Mali, en tant qu’établissement public à caractère administratif, traduit bien, à n’en pas douter, la volonté manifeste du Gouvernement d’édifier les bases et modalités pour une gestion efficiente et pérenne des Pupilles en République du Mali ».

Du remarque fait par le ministre, la tenue de cette session en ce mois de solidarité sous le thème « la solidarité, une responsabilité citoyenne en République » est un symbole fort. Et le ministre de s’interroger : Qui plus que les enfants orphelins ont droit à cette solidarité et responsabilité citoyenne ? S’agissant de ces enfants orphelins, le ministre Konaté à rappeler que le mandat  confié à l’ONAPUMA concerne deux catégories de pupilles selon l’article premier de la loi N° 2016-058 à savoir les pupilles de la Nation et les pupilles de l’Etat.

Enfin le ministre Konaté s’est dit convaincu que « Notre engagement individuel et collectif ainsi que la diversité de nos expériences personnelles serviront de leviers et boucliers pour faciliter la pleine réussite de ces missions au profit des pupilles du Mali ». Rappelons que l’ONAPUMA a été créé par la loi N° 2018-011 du 12 février 2018 et il a démarré ses activités en avril. S’agissant des pupilles de la Nation il s’agit des enfants mineurs dont l’un des deux parents ou le tuteur légal : personnel des forces armées et de sécurité et autres corps paramilitaires et les fonctionnaires et agents de l’Etat et tout autre citoyen qui sont morts, portés disparus, déportés ou se trouvent du fait de ces évènements dans l’incapacité de pourvoir à leurs obligations et charges de famille à l’occasion des guerres, exécution de mission etc.

Les pupilles de la Nation concerne aussi les enfants mineurs des parents décédés des suites d’évènements déclarés catastrophes naturelles reconnues par l’Etat. Les enfants mineurs des parents décédés dans d’autres types de catastrophes pour lesquelles les tribunaux ont établi la responsabilité de l’Etat. Les pupilles de l’Etat sont quand à eux des enfants mineurs : abandonnés, de parents inconnues, nés de mère malade mentale sans substitut parental valable, nés de parents condamnés à de lourdes peines privatives de liberté et sans substitut parentale valable et enfin les orphelins pour lesquels aucun membre de la famille ne peut être tuteur.

Sidiki Dembélé

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here