Préavis de grève de l’EDM SA: le bureau SYLSEM démis de son mandat

6

Les 2/3 des membres du Syndical libre du secteur de l’énergie au Mali SYLSEM ont mis en place, samedi dernier, un Comité transitoire de gestion des affaires courantes de leur structure en lieu et place de leur Bureau syndical. C’était au terme d’une Assemblée générale extraordinaire tenue à Badalabougou.
Des membres du bureau du syndicat des travailleurs de l’EDM SA sont passés à la vitesse supérieure, après le préavis de grève controversé de certains de leurs responsables syndicaux. Devant un huissier de justice, ces travailleurs ont convoqué une assemblée générale extraordinaire ce week-end pour mettre fin aux missions de leur bureau syndical. La réunion a été programmée par 17 des 24 membres soit les 2/3 de l’équipe syndicale. Un quorum suffisant pour prendre une décision conformément au statut et règlement de l’organisation comme le soutiennent les contestataires. En effet, selon l’article 15 des Statut et Reglements du syndicat, les 2/3 peuvent dissoudre un bureau et mettre en place un autre, à travers une assemblée générale extraordinaire.
Tenue dans une agence EDM SA à Badalabougou, cette rencontre a été marquée par deux actes majeurs.
D’abord, les participants ont mis fin au mandat du bureau dirigé Mamadou TOURE, avant son terme, pour avoir violé les textes du Syndicat. Il est reproché au secrétaire général TOURE, ainsi qu’à trois autres membres de son bureau de décréter un préavis de grève de deux jours sans l’aval de toute l’équipe. Or, les textes du syndicat sont sans équivoque : ‘’aucune décision ne doit être prise si le quorum de délibération n’est pas atteint’’.
À cet égard, les contestataires de la décision du préavis de grève sont remontés au fait que quatre personnes seulement engagent toute une corporation sur un sujet aussi important que le mot d’ordre de grève. Selon eux, cela n’est pas normal même si les revendications sont légitimes. À ce titre, ils se sont désolidarisés du mouvement de grève prévu pour le 6 et 7 novembre prochain. Ainsi, ils ne considèrent pas le préavis de grève comme une décision des travailleurs de EDM SA, mais d’un groupuscule de personnes pour des intérêts personnels.
Le deuxième acte de la journée a été la mise en place d’une équipe restreinte de trois personnes. Cette équipe appelée Comité transitoire de gestion des affaires courantes de EDM SA est dirigée par le président Mohamed El MOCTAR. Il est assisté d’un vice-président Michel GOITA et d’un administrateur Fousseiny KEITA.
Acclamé après son élection par les 2/3 du bureau déchu, le président El MOCTAR a précisé que la désormais ancienne équipe n’est plus habilitée à agir au nom des travailleurs de EDM-SA à compter de ce jour. Il a expliqué que le Comité transitoire va gérer les affaires courantes de EDM SA, en attendant la mise en place d’une nouvelle équipe syndicale.
« Le comité ne prendra aucune décision sans l’avis des membres signataires de notre pétition », a assuré le tout nouveau président intérimaire.

Par Sikou BAH

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here