JIA 2018 : 100 industriels attendus à Bamako

0

Du 29 novembre au 2 décembre prochain, le ministère du Développement Industriel et de la promotion des Investissements, l’ONUDI et l’organisation Patronale des industriels (OPI) avec l’appui de l’Agence Spirit, organise au Parc d’exposition de Bamako, la 7e édition de la journée de l’industrialisation de l’Afrique. L’information a été donnée hier mardi 30 octobre à la Cité Administrative en présence des acteurs.

Pour célébrer la JIA, plusieurs activités sont au programme : Conférences-débats, réflexions entre les acteurs de l’industrie de l’Afrique et les partenaires techniques et financiers. Durant quatre jours, les acteurs de l’industrie partageront leurs expériences afin de trouver une solution aux problèmes de l’industrie en Afrique. Pour cette édition, le thème local est “Made in Mali”.

En prélude à cet événement, le ministre du Développement industriel et de la Promotion des Investissements, Moulaye Ahmed Boubacar Haidara, a invité les acteurs et la commission d’organisation à se donner les mains pour que ces journées soient celles de réflexions, de partage d’expériences. Il a suggéré de faire beaucoup de communication pour une meilleure industrie au Mali et de l’Afrique toute entière.

“Cette journée est pour tous. Nous devons faire suffisamment de plaidoyer et de nous vendre. Nous devons attirer l’attention des partenaires sur l’industrie du Mali. Nous allons prendre toutes les dispositions pour protéger les produits maliens”, a déclaré le ministre Haidara. Profitant de la rencontre, il a invité l’ensemble des entreprises à fabriquer de produits de bonnes qualités. Pour lui, la célébration de la JIA est l’un des phares évènements que le gouvernement mettra en œuvre pour sa réussite.

Le président de l’organisation patronale des industriels, Lanfia Camara, dit avoir pris bonne note des préoccupations du ministre. Suivant ses explications, la journée de l’industrialisation de l’Afrique permettra non seulement de faire un plaidoyer auprès des autorités mais aussi de faire la promotion du “Made in Mali” auprès de la population malienne. “Il n’y a pas de développement sans industrie. C’est l’industrie qui créée la richesse“, a-t-il dit.

La représentante de l’ONUDI, Mme Sow Haby Traoré, plaide pour la sensibilisation des partenaires sur l’importance de l’industrie en Afrique.

Adama Diabaté

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here