Le président IBK à Kayes ce mercredi : Booster le développement de la Cité des rails

5

Attendu en 1re région ce mercredi pour l’inauguration de la centrale électrique, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita est porteur d’autres bonnes nouvelles pour les populations de Kayes : la pose de la première pierre de la rénovation d’un dispensaire à Médine et l’adduction d’eau. Sans oublier la visite du chantier du nouveau pont et le démarrage des travaux de réhabilitation de l’axe Kati-Didiéni.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a décidé de réserver la première visite à l’intérieur du pays de son second mandat à la région de Kayes. Les populations, les autorités administratives et politiques de la première région sont fin prêtes pour accueillir le président de la République comme cela se doit. IBK et sa délégation apportent de bonnes nouvelles pour les populations de Kayes, conformément au programme “Notre grand Mali avance” ou “Anw Ka Mali Be ka taa Gnè”.

Ce programme quinquennal 2018-2023 consacre une nouvelle offre politique qui s’inscrit dans le cadre de la consolidation des acquis et l’ouverture de nouvelles perspectives aux Maliennes et Maliens. Il prévoit notamment la création d’emplois, de richesses et surtout une promotion du secteur privé dans le cadre de la mise en œuvre de politiques de facilité en faveur des investisseurs. L’amélioration du cadre de vie des populations est une priorité de premier ordre pour le chef de l’Etat qui s’est engagé à améliorer sensiblement la couverture énergétique dans notre pays.

De l’énergie à moindre coût
Résolument engagé dans le développement local à travers des mécanismes innovants et durables, le président de la République procèdera à l’inauguration d’une unité de production d’électricité réalisée par la société Albatros Energy Mali SA dans la Cité des rails. “Nous nous emploierons à accroitre l’offre énergétique à travers la diversification des sources énergétiques et l’accroissement de l’accès des populations urbaines et rurales aux services énergétiques et à moindre coût”, promettait-il dans son programme.

La réalisation qu’il inaugure est une centrale électrique située à 12 km de la ville de Kayes, à moins de 100 km de la frontière avec le Sénégal. La puissance brute installée 90.240 KWm ISO pour un coût du projet s’élève à environ 84 milliards de F CFA. Selon les spécialistes, elle se compose de six moteurs de 15MW chacun et produira un minimum garanti de 578 GWH d’électricité par an, tout en respectant les normes environnementales internationales les plus récentes.

La centrale produira de l’électricité en base et augmentera de manière significative la capacité totale de production d’énergie installée au Mali tout en assurant un approvisionnement constant en électricité fiable. Une convention de concession a été signée avec l’Etat malien en 2010 ainsi qu’un contrat d’achat et de fourniture d’énergie avec EDM en 2016. La durée du contrat est de 20 ans.

Pendant la construction de la centrale, il y a eu 514 emplois créés dont 139 emplois pour la seule Commune rurale de Hawa Dembaya. Les salaires versés et autres revenus distribués s’élèvent à 1,7 milliards de F CFA.
La construction de la centrale a entraîné d’autres impacts sur la vie socio-économique : la réhabilitation complète du dispensaire Dr. Demba Diallo et la transformation d’un bâtiment annexe en maternité ; un programme de forages, de puits pour aider les populations avec un investissement de 66,5 millions de F CFA. A cela s’ajoutent les possibilités de connexions de la centrale thermique avec les industries minières de la région qui permettront une réduction substantielle des coûts de production au bénéfice de ces unités.

Voir le chantier du deuxième pont
Initié par lui au grand soulagement des Kayésiens, le projet de la construction d’un deuxième pont est une source d’espoir pour tout le Mali. La capitale de la 1re région administrative de notre pays ne dispose que d’un seul pont qui relie les deux parties de la ville. Cette infrastructure a été rénovée à 2,3 milliards de F CFA pour faciliter la fluidité du transport sur l’axe Dakar-Bamako. Et l’histoire retiendra que ce pont aussi a été réalisé sous l’impulsion d’IBK alors qu’il était Premier ministre du président Alpha Oumar Konaré. Selon les statistiques douanières, une moyenne de 500 camions par jour passent par ce pont.

D’un coût de 58 milliards de F CFA, le 2e pont de Kayes viendra impulser une nouvelle dynamique au développement de la 1re région. D’autres projets d’infrastructures routières dans la région de Kayes sont en cours de matérialisation. Il s’agit, entre autres, de la route Sadiola-Kéniéba, celles de Kita-Toukoto-Bafoulabé avec la construction de deux ponts et de Nioro-Yélimané-Dialaka. C’est dire que sous l’impulsion du chef de l’Etat, le désenclavement de la 1re région se poursuit à pas de géant.

Une autre bonne nouvelle pour la région de Kayes : sur instruction du président Kéita, et financés par le budget national, les travaux de réhabilitation du tronçon Kati-Kolokani-Didiéni ont débuté le 23 octobre dernier. Il s’agit de la première phase de la réhabilitation de route Kati-Diéma-Kayes-Diboli.

Aly KEITA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here