Mali: vers une sortie de crise au sein de la magistrature?

2

Un accord partiel a été trouvé au Mali entre magistrats et gouvernement ce mardi. Les représentants de la magistrature malienne réclament depuis le 25 juillet une amélioration des conditions sécuritaires ainsi que des augmentations de salaire. Les magistrats semblent avoir obtenu quelques promesses. Mais pour l’heure, la grève n’est toujours pas levée.


Les audiences vont-elles bientôt reprendre dans les tribunaux maliens, totalement à l’arrêt depuis plus de 3 mois ? Mardi, à l’issue d’une nouvelle réunion entre syndicats et quatre ministères, celui de la Sécurité, de la Justice, de la Fonction publique et des Finances, les négociations ont avancé; au moins sur l’une des deux revendications, celle de la sécurité, notamment dans les zones instables, au centre et au nord du Mali. « Plus d’agents et des dispositifs renforcés ont été assurés », indique un représentant du ministère de la Justice.

Toutefois, l’autre revendication, centrale, celle de l’augmentation des salaires, n’a pas reçu d’écho pleinement favorable. Seule la promesse du chef de l’État qu’un effort sera fait pour les magistrats est sur la table. Et leur patience a été sollicitée ; « sans calendrier et sans autre indication », explique un syndicaliste.

Pour l’heure, un accord partiel a donc été trouvé. Il doit-être soumis pour approbation ou rejet à l’assemblée générale des juges ce jeudi.


Par RFI Publié le 31-10-2018

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here