Protection sociale: Le renforcement de la résilience des ménages vulnérables reste toujours d’actualité

5

Les travaux de la 4ème édition de la conférence nationale sur la protection sociale se sont ouverts à l’hôtel de l’Amitié de Bamako, le mardi 30 octobre 2018 sous le thème « opérationnalisation et financement du socle de protection sociale au Mali ».

Deux jours durant, les participants à ces travaux vont non seulement exposer des produits mais aussi aborderont une pluralité de thèmes dont le fil conducteur va certainement être la définition et l’opérationnalisation d’un socle de protection sociale pour le Mali. Outre cela, des éclairages seront rapportés sur l’état de mise en œuvre d’autres reformes dont le Régime d’assurance Maladie Universelle (RAMU) et le Registre Social Unifié. L’ouverture des travaux a été faite par le ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire, Hamadou Konaté en présence d’importantes personnalités.

A l’occasion de cette cérémonie, le ministre en charge de la solidarité, Hamadou Konaté avait à ses côtés son collègue Diarra Raky Talla, ministre du Travail et de la Fonction publique, le parrain national du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion sociale, Pasteur Nock Yattara.

En recevant les personnalités dans sa commune, le 5ème adjoint au maire de la Commune de II, Seydou Tall s’est réjoui du choix porté sur sa commune pour abriter l’évènement. Selon l’édile, le thème choisi cette année est réconfortant car synonyme de justice sociale et d’équité de l’Etat dans sa mission essentielle de protéger tous ses citoyens. De son côté, la représentante de l’UNICEF au Mali et non moins porte parole des PTF, Lucia Elmi s’est appesanti sur les acquis du Mali dans le domaine de la protection social.

Elle a cité entre autres: les progrès notoires réalisés dans la mise en œuvre des filets sociaux qu’ils soient monétaires ou natures, le nombre croissant de bénéficiaires du programme national de filets sociaux « Jigisemèjiri », le nombre de ménages couverts par le Régime d’Assistance Médicale etc. Malgré ces prouesses, Lucia Elmi n’a pas manqué d’interpeller les plus hautes autorités du pays sur les défis de la couverture universelle en protection sociale en particulier celle des groupes les plus vulnérables y compris ceux vivant en milieu rural.

Pour sa part, le ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire, Hamadou Konaté n’a pas douté un seul instant sur l’espoir qu’il fonde sur le thème choisi cette année. Pour preuve, il a déclaré « le thème de notre conférence est un défi réalisable car il s’agit bien d’un paquet minimum intégré de services pour assurer la protection de tous les citoyens en République sans distinction aucune ».

Aussi, dit-il, selon les recommandations approuvées par la 101ème session de la conférence internationale du travail en 2012, les socles nationaux de protection sociale sont « des ensembles de garanties élémentaires de sécurité sociale définis à l’échelle nationale qui assurent une protection visant à prévenir la vulnérabilité et l’exclusion sociale ».

Et le ministre Konaté de rappeler que le RAMU qui sera bientôt opérationnel dans notre pays procède de cette volonté d’assurer sur le plan sanitaire la couverture de toute la population. S’adressant aux PTF, le ministre les a exhortés au renforcement de collaboration, gage de plus de résultats dans le secteur pour le plus grand bien des populations car contribuant à la visibilité du secteur. Avant de clore ses propos, le chef du département humanitaire, Hamadou Konaté a fait savoir que « le socle de protection sociale n’est ni une prescription ni une norme universelle. C’est une politique adaptable qui dépend de chaque pays et qui doit répondre à ses besoins, à ses priorités et à ses ressources ».

Sidiki Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here