Fusion Randgold Ressources-Barrick: Une première transaction dans le monde minier ?

1

Le mardi 30 octobre 2018, les responsables de la société minière, Randgold Ressources étaient face à la presse à l’hôtel Sheraton de Bamako pour parler de leur contribution dans l’économie malienne qui s’élève à 2,5 milliards de dollars (plus de 1400 milliards de FCFA) en 23 ans. Au cours de cette rencontre périodique avec les médias, il en a été question également de la fusion entre Randgold Ressources et Barrick prévue pour la semaine avec l’approbation des actionnaires des deux sociétés minières. Selon les conférenciers, cette prochaine fusion avantageuse sera une première transaction dans le monde minier.

Cette conférence de presse était animée par le directeur exécutif de Randgold Ressources, Dr Mark Bristow, en présence du Directeur Régional Afrique de l’ouest du Groupe, Mahamadou Samaké, de Chaka Berthé, directeur des opérations Randgold Afrique de l’ouest, du représentant du ministre des mines et du pétrole, Bafa Sangaré et d’autres personnalités. Dans sa présentation, le directeur exécutif de Randgold, Mark Bristow, a indiqué que le profil de production du complexe d'exploitation minière Loulo-Gounkoto de Randgold Ressources est attendu à la hausse vers le second semestre de l'année en raison de l'impact des grands travaux de décapage au cours des deux premiers trimestres. Avant de préciser qu’il est à présent revenu à son rythme normal et il y a eu une augmentation de la production au troisième trimestre. A l’en croire, sa société contribue beaucoup à l’économie malienne (6% du produit intérieur brut).

« En 23ans, le paiement des taxes de la société Randgold Ressources s’élève à 2,5 milliards de dollars (plus de 1400 milliards de FCFA) qui vont directement au trésor public malien sans compter les autres investissements », a-t-il. S’agissant de la prochaine fusion entre Randgold et Barrick, Mark Bristow a signalé que cette fusion sera concrétisée la semaine prochaine avec l’approbation des actionnaires des deux sociétés. « Les deux sociétés vont se focaliser principalement en Afrique et en Amérique. Ça sera une première transaction dans le monde minier, ça sera avantageuse », a-t-il dit. Et d’ajouter que le nouveau Barrick disposera d’une plateforme diversifiée dans les principales juridictions minières. « Le nouveau Barrick sera animé par une ambition d’offrir une rentabilité et une croissance durable.

Le nouveau groupe Barrick cherchera à tirer parti des forces combinées de Barrick et de Randgold afin de devenir le principal investisseur dans l’or et offrir une valeur à long terme aux actionnaires », a conclu Mark Bristow. A sa suite, Chiaka Berthé, directeur général des opérations pour l'Afrique de l'Ouest, a déclaré que l'exploration sur les prolongements du gisement ont confirmé le potentiel du complexe de poursuivre le remplacement des réserves épuisées par des onces de même qualité. « Loulo-Gounkoto est l'une des plus grandes opérations de ce type au monde et constitue un pilier de l'économie malienne depuis la mise en production de Loulo en 2005.

Les derniers résultats d'exploration montrent que sa durée de vie dépassera probablement la prévision actuelle de 10 ans, » a-t-il dit. Selon lui, au cours du trimestre, une autre promotion a obtenu son diplôme au collège agricole de Loulo-Gounkoto et une nouvelle promotion d'étudiants est attendue pour la mi-novembre.

Le collège a été créé dans le cadre du programme de soutien communautaire de la mine visant à former des agriculteurs « commerciaux ». Au même moment, à la mine d'or de Randgold à Morila, Moussa Ibrahim Kanté de Randgold Ressources a fait savoir que le projet agrobusiness que la société met en place afin d'assurer une source locale d'activité économique durable après sa fermeture, a franchi une étape importante lorsqu'il a été reconnu par le gouvernement comme un « AGROPOLE ».

Il a rappelé que ledit projet a été officiellement lancé le 8 octobre 2018 lors d'une cérémonie organisée sur le site à laquelle ont assisté le Premier ministre et sept membres du Gouvernement. Répondant aux questions des journalistes, les conférenciers ont fait savoir que Barrick a trois mines de classe mondiale et la société Randgold en a deux de classe mondiale (Loulo-Gounkoto au Mali et Kibali en République Démocratique du Congo).

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here