Espace UEMOA : un projet pour développer les systèmes d’information énergétiques

3

La politique énergétique s’impose comme un mécanisme fondamental du développement économique et social. C’est dans ce cadre qu’un séminaire national de présentation des résultats des travaux du Projet de mise en œuvre du système d’information énergétique de l’espace Union économique et monétaire ouest africaine (SIE-UEMOA) a été organisé hier, à l’ex Centre régional d’énergie solaire (ex CRES) de Badalabougou.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre en charge de l’Energie et de l’Eau, Sambou Wagué, en présence de la directrice nationale de l’énergie, Théra Aminata Fofana, des représentants de la Commission de l’UEMOA-Mali, de l’Institut national de la francophonie pour le développement durable (IFDD) et du groupement INTEC/AKAS.

Organisé par l’équipe SIE-Mali, en partenariat avec INTEC/AKASI, l’IFDD et la Commission de l’UEMOA, l’atelier vise à partager les résultats des travaux du projet SIE-UEMOA 2018.

La rencontre d’une journée a permis aux acteurs d’apprécier le portail SIE- UEMOA qui recevra désormais les données énergétiques des 8 pays de l’UEMOA. Elle a aussi permis d’examiner les résultats du traitement des données énergétiques du Mali pour la période 2010-2016 (chargés sur la plateforme par l’équipe SIE-Mali), de voir le maillage entre les différentes parties prenantes, de partager les expériences et de renforcer les capacités des décideurs, fournisseurs et consommateurs de données. En outre, la réflexion a été lancée autour des enquêtes sur la consommation d’énergie domestique au Mali.

Le projet SIE-UEMOA est né d’un partenariat fécond entre l’Organisation internationale de la francophonie, la Commission de l’UEMOA et les ministères en charge de l’énergie des 8 pays de l’UEMOA. Il vise à renforcer les capacités des ministères de l’énergie de l’UEMOA à travers le développement et la gestion des systèmes d’information énergétique nationaux (SIE). Il ambitionne aussi de mettre à la disposition de ces ministères des outils de planification énergétique et de doter les Etats d’un SIE fonctionnel et pérenne.

Le projet entend, par ailleurs, valoriser et renforcer l’expertise existante au sein de la Commission de l’UEMOA, notamment dans les institutions de formation dans le secteur de l’énergie. Enfin, il envisage de doter la Commission d’outils lui permettant de suivre, en temps réel, l’évolution des statistiques énergétiques dans les 8 pays membres. Le ministre Sambou Wagué a invité les participants à analyser le système énergétique national et son évolution. Il les a exhortés à déterminer les indicateurs d’analyse des approvisionnements et des consommations d’énergie, et à établir le dialogue entre les acteurs du secteur de l’énergie, notamment les opérateurs et les consommateurs.

Babba B. Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here