Opération contre les mauvais payeurs des logements sociaux: 4 familles expulsées

1

Initialement prévu pour le 22 octobre 2018, l’opération d’expulsion des mauvais payeurs des logements sociaux annoncé par le directeur général de l’Office Malienne de l’Habitat (OMH), a commencé hier, lundi 5 novembre 2018, au niveau du «759 logements » où quatre familles ont été délogées.

C’est parti ! Les mauvais payeurs des logements sociaux seront dehors. Même si la date du début de l’opération n’a pas été respectée, le directeur général de l’OHM tient à respecter ses engagements d’expulsion de tous les mauvais payeurs des logements sociaux. L’opération a finalement commencé hier, lundi 5 novembre 2018. Les agents chargés de cette mission ont commencé le boulot au niveau de la cité des « 759 logements ».

Selon un particulier sur place, après l’expulsion de la première famille, les agents ont été victime d’une menace dans la deuxième famille où ils se sont rendus. « L’expulsion a commencé ici aux 759 logements, mais les agents sont confrontés à un problème dans la 2ème famille où ils allaient expulser les gens », nous informe notre interlocuteur sur place.

A ses dires, le chef de famille, un policier, a menacé les agents avec son arme. « Suite à cette menace, les agents ont fait appel au commissariat de police de 13ème arrondissement », raconte notre source. Seulement, il s’est avéré que le policier en question est en location dans ladite maison et paie régulièrement le loyer au propriétaire du logement. « Mais quand le processus lui a été expliqué par ses collègues du 13ème arrondissement, il a compris et a donc expliqué les raisons de sa colère », précise notre source qui indique que l’opération a bel et bien continué dans ce quartier après cet incident. En fin de journée, nous apprenons qu’à travers cette opération, quatre familles ont été expulsées dans la journée d’hier

Du côté de l’OMH, nous avons joint le chargé à la communication qui a également confirmé le début de l’opération d’expulsion au niveau de 759 logements. A ses dires, plus de 70 familles sont concernées par cette opération, mais beaucoup ont, depuis l’annonce de la décision, commencé à payer   leurs dus.

Il nous est nous est revenu que certaines familles ont plus de 50 mois d’arriérés de loyers. Ce qui cause à l’Etat un manque à gagner de plus d’un milliard de nos francs.
En tout cas, cette opération va, sans nul doute contraindre les mauvais payeurs à être à jour et en même temps encouragera les nouveaux bénéficiaires à être de bons payeurs.
Boureima Guindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here