Amadou Ba, Président de la CENI : « Cette conférence a pour objectif de rétablir la vérité et de consolider l’image de la CENI »

5

Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Amadou Ba était le 1er novembre dernier devant la presse à la Maison de la Presse. Occasion pour lui d’éclairer leur lanterne sur la situation qui prévaut à la CENI depuis quelques jours.

À côté du Président Amadou Ba, on notait la présence du 1er Vice-président, Dazié Sogoba, d’autres Vice-présidents et du 1er Questeur, Beffon Cissé. D’entrée de jeu, le principal orateur souligne que « cette conférence de presse, au-delà de la clarification, a pour principal objectif de rétablir la vérité et de consolider l’image de la CENI ».

Il est longuement revenu sur les origines de cette crise avant d’accuser les frondeurs de violation du règlement intérieur de la CENI. À l’en croire, il n’y a ni une loi, ni un article du règlement intérieur de la CENI qui autorise la destitution du président. « Il faut la majorité absolue qui équivaut aux deux tiers des membres de la CENI composée de quinze personnes, autrement dit, il faut 10 personnes sur 15 pour pouvoir organiser une session extraordinaire, en dépit de la volonté du président. Toute chose que les frondeurs ont superbement ignorée en violant la loi et les textes du règlement intérieur de la CENI », a détaillé Amadou Ba.

Selon Amadou Ba, cette crise ne doit pas pouvoir nuire à l’image de l’institution. Le travail fait par la CENI a servi aux yeux de l’opinion nationale et internationale à crédibiliser l’élection présidentielle.

Selon Amadou BA, la crise provoquée par certains membres de la CENI ne se justifie ni en fait, ni en droit. Il n’y a aucune indiscipline budgétaire sur le marché d’achat des véhicules. « C’est un marché public qui est visé par le

Ministre de l’Economie et des Finances, le président de la CENI, le fournisseur et le Contrôle financier. Le fournisseur devrait être remis dans ses droits depuis 2017. Compte tenu des difficultés, le locataire de l’hôtel des finances a demandé et obtenu de l’entreprise bénéficiaire du marché d’étaler le paiement sur les exercices 2017 et 2018. Ce qui est d’ailleurs à l’origine de l’Arrêté ministériel n°2017-3321-MEF-SG du 05 octobre 2017 autorisant le paiement par annuités du marché relatif à la fourniture de véhicules de mission en deux lots pour la CENI. Conformément aux dispositions contractuelles, les 30% du montant du marché sont payés dès la signature.

Effectivement, le 06 novembre 2017, un ordre de virement a été fait au nom de l’entreprise. Les 17 véhicules ont été livrés en décembre 2017 avec des plaques CH », a-t-il déclaré.Sur les questions financières, il soutient que tout est clair comme de l’eau de roche : « Beffon Cissé, mon Questeur et moi, nous n’avons rien à nous reprocher ». Le président Amadou Ba a souligné avoir reçu une mission d’audit du ministère de l’Economie et des finances sur la gestion des fonds de la CENI. « J’attends sereinement les résultats de l’audit », a-t-il affirmé. Le Président de la CENI, Amadou Ba, se dit prêt néamoins à pardonner et à travailler avec tout le monde.

Bintou Diarra

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here