Route Kati-Kolokani-Didieni: Le coût de la réhabilitation du projet est fixé à 78 milliards 476 millions 708 005 F CFA (TTC) au lieu de 170 milliards sur les réseaux sociaux

0

Depuis ce mardi 23 octobre 2018 le gouvernement du Mali à travers le ministère des Infrastructures et de l’Equipement a diffusé un communiqué de presse relatif au démarrage des travaux de réhabilitation de la route Kati-Kolokani-Didiéni. Les travaux de rénovation de la route Kati-Kolokani-Didiéni ont été lancés ce 23 octobre 2018.

Pour mettre fin aux rumeurs qui circulent sur les ondes des médias privés et réseaux sociaux, notre rédaction s’est engagée dans une investigation auprès de ceux qui maîtrisent le dossier. Selon une source proche du dossier “ce projet de réhabilitation ne s’arrête pas seulement à celui de Kati-Kolokani-Didiéni mais il s’agit d’un projet qui continuera jusqu’à la frontière sénégalaise (Diboli)”.

Sur financement du budget national et long de 154 km, ce tronçon sera entièrement réhabilité pour un montant de 78 milliards 476 million 708 005 F CFA (TTC). Ce projet sera la première phase du processus de réhabilitation totale de la route Kati-Diéma-Kayes-Diboli. Selon le directeur national des routes du Mali, Mamadou Nama Kéita, les travaux de réalisations du tronçon Kati-Kolokani-Didiéni seront exécutés par l’entreprise française Sogea-Satom et le contrôle des travaux est confié à Cira-SA.

Selon nos sources, “en plus ce qu’il faut préciser c’est que Sogea-Satom a obtenu ce marché compte tenu de sa rapidité et son efficacité dans le domaine des infrastructures. Par exemple : la route nationale Bamako-Sikasso-Zégoua est l’œuvre de la Sogea-Satom”, nous précise une source. Pour plus de précision, elle rappelle qu’un kilomètre sera bitumé à 525 000 F CFA, la section Bamako-Kayes-Diboli fait 710 kilomètres.

En attendant, l’heure est à impatience. De nombreux riverains ne cessent de protester contre l’état désastreux de cette route qui représente plus de 60 % de l’économie malienne. Au point de couper la circulation sur la route nationale RN3. En témoignent les récentes manifestations de certains jeunes de Kati.

C’est pourquoi dans un communiqué, le ministère des Infrastructures et l’Equipement invite les usagers de la route Kati-Kolokani-Didiéni et en particulier les transporteurs à respecter scrupuleusement les consignes de sécurité.

Les travaux sont pris en compte dans le projet routier prioritaire 2016-2018 du gouvernement. Sa réalisation entre dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique nationale des transports, des infrastructures de transport et du désenclavement. Et conformément aux instructions du président de la République S. E. Ibrahim Boubacar Kéita, chef de l’Etat, le gouvernement a lancé depuis plusieurs mois le processus de réhabilitation de la dite section de route qui s’inscrit dans le cadre d’un programme global de reconstruction de l’axe Bamako-Kayes-Diboli.

DBK

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here