Lynchage de trois bouchers à Doumanzana: cinq jeunes interpellés

6

Le Commissariat de police du 6ème arrondissement a mis le grappin sur cinq membres du comité de vigilance du quartier Doumazana ‘’Konlonba da’’ en Commune I de Bamako, quelques jours après l’assassinat de trois jeunes frères bouchers. Depuis quelques jours, les bouchers de la capitale étaient en effet en colère, suite à la mort tragique de leurs collègues et exigeaient des arrestations, au risque d’actions majeures à entreprendre pour obtenir satisfaction.

Les faits se sont déroulés mardi 30 octobre 2018, aux environs de 5 heures du matin, quand des membres du comité de veille du quartier ont attaqué et violemment tabassé à mort deux jeunes bouchers qui partaient au travail ainsi que leur frère aîné qui tentait de les secourir. Par solidarité et pour compatir au deuil des parents des victimes, les bouchers avaient observé un arrêt d’activités la journée du lundi dernier pour rendre hommage à leurs collègues lynchés, à la suite de la ‘’bavure’’ populaire. A travers la journée du lundi dédiée à la mémoire des victimes, les bouchers de Bamako entendaient ainsi condamner avec la dernière rigueur cet acte odieux.

Le collectif des bouchers de Bamako ont également menacé de se faire entendre ce mercredi 07 novembre 2018 si les enquêtes n’aboutissaient pas. Par trois fois successivement, les bouchers de Bamako se sont regroupés pour rencontrer la police du 6ème Arrondissement. La dernière rencontre, entre la corporation et le commissaire Tappa OURY Demba Diallo en charge du 6ème arrondissement, a eu lieu dans la journée du mardi dernier. C’était pour faire le point des enquêtes sur l’assassinat de ces trois frères bouchers. Par solidarité, les deux syndicats des bouchers des rives droite et gauche se mobilisent pour exiger des autorités compétentes de faire la lumière sur ce crime odieux. En outre, à la sortie de le rencontre entre les jeunes bouchers du comité syndical de la rive gauche et le commissaire du 6ème arrondissement, le président de ce comité syndical, M. Zankè Diarra qui exerce au marché de Fadjiguila, a indiqué que s’il n’y avait pas d’interpellations des coupables dans cette affaire d’assassinat de leurs trois collègues d’ici ce mercredi, les bouchers ne resteront pas sans réaction. Selon nos sources, cinq jeunes du quartier ont ainsi été interpellés dans la journée de ce mardi, au moment où nous mettions sous presse, par la police du commissariat du 6ème arrondissement. Toute chose exigée par les bouchers depuis le jour cette tuerie à Doumazana. En somme, ces arrestations pourraient faire baisser la tension des bouchers, en attendant les suites judiciaires de l’affaire. A suivre donc !

SABA BALLO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here