UNAFOM : La victime collatérale de la crise du football malien

2

Dans sa parution du 26 octobre 2018, L’Indépendant publie un communiqué du président sortant de l’Union nationale des anciens footballeurs du Mali (Unafom). Le communiqué est ainsi libellé : “Le bureau de l’Unafom relève que un soi-disant comité des sages a pris la décision, sur une mauvaise et illégale inspiration, de surseoir à la participation de l’Union à  la prochaine assemblée générale du Conor pour la mise en place d’un nouveau bureau fédéral de la Fémafoot. Ainsi, le président sortant de l’Unafom, Mamadou Dipa Fané, porte à la connaissance de l’opinion nationale que dans la nomenclature de son bureau, il n’existe nulle part la mention comité des sages. Toutefois, il révèle que les délégués à l’assemblée générale du 15 mai 2014, ont accepté dans la composition du bureau de l’Union, de prévoir des membres d’honneur, qualité réservée aux plus méritants des anciens, et cela exclusivement pour l’honneur et le respect dû à l’âge. C’est donc au bureau élu de l’Unafom ou encore le président actif, première personnalité morale, qui doit légalement engager l’Unafom et décider de son avenir et de son évolution”. Fin de citation.

Il s’avère que le groupe de membres d’honneur dont M. Fané reconnaît l’existence par les textes qui régissent l’Union, et dont il a eu la maladresse de qualifier de  soi-disant comité des sages, avait été tout simplement saisi par un groupe de plus jeunes membres de l’Union pour intercéder auprès du président sortant, afin qu’il organise le plus tôt possible, des élections pour la mise en place d’un nouveau bureau.

C’est ainsi que feu Nani Touré, paix à  son âme, se trouvant être à ce moment-là, le plus âgé des membres d’honneur, fût désigné par ses pairs pour s’entretenir avec M. Fané. Très respectueux de l’âge, M. Fané se rendit au domicile de Nani pour l’écouter. Fané alors reconnut que son mandat avait expiré depuis presque cinq mois, et qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession (parole donnée).

Il est vrai qu’il est président à la fois de l’Unafom, d’un collectif de dirigeants de clubs de football, et du Maracana. Informés par Nani de la décision de M. Fané, les membres d’honneur s’érigèrent de facto en comité des sages ; puisqu’il fallait diligenter la mise en place d’un nouveau bureau, le comité organisa des rencontres avec des membres de l’Union qui avaient sollicité le concours des anciens. Ces rencontres étalèrent au jour de graves dissensions au sein de l’Union.

C’est ainsi que deux membres fondateurs et influents de l’Union demandèrent à Nani et à Blocus de laisser Fané continuer. Suite au refus des deux aînés, le communiqué susmentionné fut publié quelques heures après la disparition de Nani…

En attendant de sortir du deuil de leur ami et frère, Nani, les membres d’honneur impliqués dans le processus de sauver l’Union de la division, souhaiteraient que M. Fané retire son mot de soi-disant comité des sages et de respecter sa “parole donnée” à l’illustre disparu.

           Un Groupe de membre d’honneur

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here