Hydro-électricité: La Centrale de Sotuba augmentera bientôt sa capacité de production

7

La centrale hydro-électrique de Sotuba a accueilli,ce samedi,les hommes de média. La visite de terrain a lieu à l’initiative de DEM Experco, un cabinet de conseils en Energies Renouvelables. C’était dans le cadre du Projet d’Appui à la Promotion des Energies Renouvelables au Mali (PAPERM). La visite était guidée par Adama Togora, Chef de la Centrale.

Débutée le 19 février 1964, la Centrale de Sotuba a été inaugurée le 16 décembre 1966 par le président Modibo Keita, en présence de Pierre Pelon, ambassadeur de France au Mali.Aujourd’hui, l’Usine de Sotuba fait partie d’unsystème de réseau interconnecté. Les deux groupes de la centrale débitent chacun une tension de 2 KV. Cette tension de sortie est élevée à 30 KV par deux transformateurs de puissance. Ces 30 KV débitent, à leur tour, sur un jeu de barre 30 KV qui est relié au poste de Sotuba par 02 départs D1 et D2. Selon Adama Togora, Chef de la Centrale, Sotuba représente 3% de la capacité du réseau électrique interconnecté.

Pendant la visite, les journalistes ont fait le tour des différents niveaux de la centrale. Au niveau de la production, les étages de Turbines et relayage, Pompes et Aspiration ont été visités. Ainsi, selon l’expert, quelque 60 m3 d’eau déversés à la secondefont tourner les quatre palettes de 6 tonnes de chaque turbine. Avec un coût de production de 14 francs le kilowatt, la Centrale de Sotuba produit à perte. L’une des difficultés auxquelles est confrontée Sotuba est la pollution du fleuve Niger. En effet des milliers de déchets pêchés par des ouvriers, entravent parfois le fonctionnement normal des machines.

L’hydro-électricité, c’est l’avenir. Pour Adama Tounkara, la solution à l’indépendance énergétique du Mali réside dans les Energies renouvelables surtout dans l’hydro-électricité. Avec des centrales thermiques qui tournent avec 7 000 litres de carburant par heure, les centrales hydro-électriques sont la voie sûre vers l’indépendance énergétique du Mali. A Sotuba, les journalistes ont constaté le début de travaux de la construction d’une nouvelle turbine. Les travaux débutés fin octobre prendront fin dans 23 mois environ.

Mamadou TOGOLA /Maliweb.net

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here