Mohamed Ali Bathily l’a déclaré devant le premier ministre au siège des APM : « Selon la loi, Ibrahim Boubacar Keita n’est pas le président du Mali ; Soumeylou Boubeye Maiga n’est pas aussi le Premier ministre »

4

Le président des Associations Pour le Mali (APM), Mohamed Ali Bathily, a profité de la rencontre d’échanges engagée par le premier ministre sur les actions du gouvernement en cours, sur les réformes politiques et institutionnelles envisagées pour lui cracher toutes ses vérités. C’était le samedi dernier au siège de son association, les APM.

Au sortir de la rencontre, l’ancien ministre des Domaines de l’Etat et des affaires foncières s’est adressé à la presse. Devant le Premier ministre, il a dit tout haut ce que beaucoup de Maliens pensent bas : l’illégitimité du président IBK et de son gouvernement. « Le Premier ministre nous a fait savoir qu’il venu échanger avec nous. Pour moi, quand on doit échanger, ils doivent d’abord convenir du sujet sur lequel vous devez échanger », introduit-il. Pour Mohamed Ali Bathily, le Premier ministre est venu avec l’idée du gouvernement tout en ignorant leurs réclamations qui sont sur leur table. Comme il l’a toujours soutenu depuis le 1er tour de la présidentielle passée, l’ancien ministre de la Justice affirme : « Selon la loi, Ibrahim Boubacar Keita n’est pas le président du Mali ; Soumeylou Boubeye Maiga n’est pas aussi le Premier ministre », dit-il haut et fort devant le premier ministre Maiga. Selon lui, l’Assemblée nationale sera aussi bientôt illégitime.  Le maire du district de Bamako, Adama Sangaré, les conseillers territoriaux le sont aussi, a-t-il rappelé.

Pour le président des APM, au lieu de discuter sur le découpage administratif du Mali, les échanges doivent porter sur les violations de la loi par le régime en place. Mohamed Ali Bathily a clairement dit qu’il n’est pas question d’appliquer le projet du redécoupage sans l’application de la loi contre le régime et par conséquent contre le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga.

Boureima Guindo

 

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here