‘‘FACEBOOKAN’’: cabale contre SBM, indignation unanime

2

Si elles devraient se résoudre sur les réseaux sociaux, les grandes préoccupations de la nation seraient depuis longtemps au musée. En effet, la redondance tenant à l’expertise de chacun, les problèmes et affaires qui assaillent notre Maliba sont scrutés et décryptés sous toutes les coutures. Tenant le haut de pavé de l’actualité, les pourparlers exploratoires pour être simples consultations avant les concertations menées par le Premier ministre sont diversement commentées.

Toutefois, sur l’assaut peu amical contre lui de ses «confrères» français, dans l’affaire de l’assassinat de nos confrères de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, il y a comme une symphonie concertée des Facebookeurs. Même ses adversaires dans un élan patriotique surement se joignent à l’indignation commune pour dire Non à la diversion et à l’accusation facile. C’est le sujet du Facebookan de ce lundi !

Réactions

Moussa Gorba Traoré : «Arrêter de distraire et de perturber nos autorités »

Objectivement parlant, si les autorités maliennes avaient les moyens d’assassiner deux ressortissants français, l’armée française n’allait pas rester une minute de plus à Kidal, sans oublier que l’armée française avait chassé les djihadistes pour réinstaller leurs amis du MNLA, qui avaient fuient la zone.

Heureusement que notre armée était absente à Kidal où les deux journalistes étaient sous la protection de la force française barkhane et non des forces maliennes. Pour preuve nos plus hautes autorités ont été tellement bouleversées et touchés qu’elles n’aient pu retenir leurs larmes. Il faut arrêter de distraire et de perturber nos autorités. N’importe qui peut faire non seulement un montage vidéo, voire téléphonique.

Les responsables de la force française barkhane savaient chez quel responsable du MNLA les deux journalistes devaient se rendre pour interview. Ils maitrisaient également parfaitement le timing à savoir le début et la fin de la rencontre à la minute prêt. Les pays dominés par la France commencent à comprendre qu’il est temps que certains aillent au charbon pour que nous ayons la paix.

Le Président américain doit aller plus loin dans son combat pour empêcher les européens d’exploiter abusivement les pays africains, notamment francophones comme les États-Unis l’ont fait par le passé en liant leur participation à la deuxième guerre mondiale, c’est à dire la libération de l’Europe aux indépendances des colonies d’Afrique c’est ça la vraie réalité.

Oumar Fomba : « La France contrôle tout au Mali »

Des points à préciser concernant l’assassinat des deux journalistes toubabs à Kidal:

-1.) Au moment où l’on assassinait Ghislaine et Claude, l’armée ne contrôlait rien à Kidal.

On sait qui assuraient la sécurité des personnes et de leurs biens dans cette ville.

-2.) Les deux journalistes avaient été capturés devant le domicile d’un très haut dignitaire de Kidal. Il doit avoir son mot à dire à ce sujet surtout qu’il venait d’être interviewé par les deux journalistes.

-3.) La France contrôle tout au Mali et savait que Kidal était une zone très dangereuse et à très hauts risques. Pourquoi elle (la France) n’a pas mis un important dispositif sécuritaire à ses deux compatriotes alors en reportage dans cette zone ?

-4.) Kidal est le fief/bastion des groupes armés rebelles bénéficiant de la confiance de la France.

-5.) Les deux journalistes enquêtaient sur quoi (quel dossier) qui dérangerait leurs assassins?

Les enquêtes qu’ils menaient pourraient dévoiler beaucoup de secrets. Une motivation possible de leur assassinat également.

-6.) À l’époque des crimes, le ministre de la défense, M. Soumeylou Boubèye Maïga ainsi que tout autre officiel malien étaient interdits d’accès à Kidal.

Fakoroba Coulibaly : « Que refuse Soumeylou à la France »?

Peuple Malien! Soutenir nos autorités c’est défendre la souveraineté de notre pays. Le moment est crucial. Les réformes en cours ne sont pas toutes parfaites comme toute œuvre humaine. Participons aux débats pour les parfaire.

La pression devient de plus en plus pressante sur nos autorités afin de les faire faire le contraire de ce qui est prévu.

Tous les moyens sont utilisés pour les faire plier. Ce matin RFI, je nomme bien la radio, en combinaison avec certains médias Français tente de faire croire que l’actuel Premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga serait mêlé à l’assassinat des deux journalistes Français à Kidal.

Je me dis : Que refuse Soumeylou à la France? En effet la pratique est connue. Il faut toujours avoir un bout par où tenir nos autorités pour les faire plier ! Souvenez-vous de l’affaire Toni le parrain de la mafia. Il a fallu que le Président de la République IBK, juste après son élection, commence à exprimer ses convictions nationalistes pour que cette affaire éclate. La suite on la connaît. Le non-lieu. Mais après combien de dégâts pour le pays et son image?

Dans le cas présent de Soumeylou je me pose la question pourquoi maintenant ?

Si l’information était fondée pourquoi attendre l’engagement du processus des réformes pour faire éclater l’affaire ? Soumeylou après le Ministère de la Défense a fait une longue traversée du désert où il ne représentait aucun intérêt. Il était présent au Mali et voyageait librement à travers le monde. On a droit à se dire que la pratique consistant à faire plier IBK recommence vis à vis du PM.

Les réformes en cours sont importantes et touchent par endroit à notre souveraineté. C’est pour cela que j’en appelle à l’union sacrée autour de lui pour avancer. Il est certain que de nouvelles révélations se préparent. Disons Non à cette forme de pression.

Opposition, majorité, société civile! C’est l’occasion de montrer que tout ce que l’on fait dans la rue est réellement pour sauver notre pays. Faisons bloc pour défendre la souveraineté de la Patrie. Ce qui est en jeu est plus important que nos intérêts personnels. Nous avons tout le temps de régler nos différends mais à l’intérieur d’un pays réconcilié, unifié et en paix!!!!!

Makoye Sissoko : « Bonne chance et beaucoup de courage au PM »

Mon frère, c’est très bien dit, aucun pays ne peut avancer ses réformes et ces réformes peuvent être diverses. Ce que nous devons comprendre c’est que ceux qui s’élèvent contre ces réformes aujourd’hui s’ils arrivaient au pouvoir y seront contraints car, il n’y a pas d’alternatives à celles-ci! Cependant, je pense que nos autorités doivent être plus proactifs dans la communication et cela en utilisant tous les canaux.

Vous n’êtes pas ses savoir que notre plus grand problème réside dans le fait que nous sommes dans un pays à très faible niveau d’alphabétisation aussi il faut communiquer fort et bien dans toutes nos langues. Il faut aussi communiquer parce-que ceux qui se livrent à l’intox savent mieux que quiconque que ceux qu’ils disent n’est pas vrai ! Ils profitent de la sensibilité des gens pour disséminer leurs mensonges et ils passent par des pseudos intellectuels pour le faire et, vous et moi savons combien ils sont dangereux ces pseudos-intellectuels très dangereux. Comme tu le dit si bien chacun a son niveau et aussi expliquer autour de lui la vraie information quand on en dispose ! Alors je souhaite bonne chance et beaucoup de courage au PM et les efforts ne s’inscrivent que dans le sens de la sauvegarde de nos intérêts, l’instauration d’un mieux vivre à travers la réconciliation des cœurs ainsi que l’amorce d’un développement perceptible à chaque niveau de notre économie dès lors on ne peut que le soutenir !

Fofana Modibo Kane : « La France et RFI Trop petites » La France et ses instruments de domination telle que RFI, France 24 sont trop petits pour empêcher les autorités maliennes à travers le PM d’avancer vers l’unité du Mali. Elle n’a qu’à inventer autres choses plus graves ça ne passera. Feu Samora Marchal disait ceci « le jour où les colonialistes parleront bien d’un dirigeant africain, cela veut dire que ce dirigeant ne fait plus l’affaire de son peuple. Autrement dit Soumeylou Boubeye Maiga est avec le Mali et le Mali est fier de lui.

Berger Dicko : « Nous ne sommes pas bêtes »

Nous ne sommes pas bêtes pour comprendre cette manœuvre française qui veut faire croire que notre PM Soumeylou Boubèye Maiga est impliqué dans la mort de la journaliste française Ghislaine Dupont et de son technicien Claude Verlon.

Le berger est convaincu que si la France joue à ce jeu c’est parce que SBM détient des informations qui peuvent la gêner où qui vont contre ses intérêts au Mali. C’est pourquoi elle met à profit la puissance de ses médias pour tenter de l’opposer à son peuple. Ou l’impliquer dans un double assassinat dont elle maitrise les tenants et les aboutissants. Car les assassins sont ses amis et les assassinés ses citoyens, à son service.

Nous comprenons cette manipulation de l’info et cet usage du renseignement qui ne peuvent pas nous détourner de l’essentiel. Comme le fait remarquer un facebookeur où était ce téléphone pendant cinq ans pour n’apparaître qu’aujourd’hui. Ou bien c’est aujourd’hui qu’il a été découvert ? Avec qui ? Cette façon de vouloir faire pression sur les autorités maliennes ne nous fera pas oublier le rôle joué par certains de ceux qui prétendent être nos amis dans le black-out qui nous est imposé sur la région de Kidal depuis la mort de Claude et de Ghislaine.

Il est très certain que les Français connaissent bien les assassins de leurs citoyens. Et ne peut les révéler à leur peuple apparait, pour le berger, comme une étrange façon de jouer à la transparente. Ou de tout simplement sacrifier la vie de ces journalistes sur l’autel des intérêts géopolitiques.

Aminata Ouédrago : « Bande de vauriens ».

Il faut reconnaître que le niveau de l’AFP a été très bas dans l’article de l’express. Un ancien officiel français sans nom, qui a eu une info d’un officier clandestin qui l’aurait lui aussi reçu l’info des services américains. C’est aussi mal monté qu’un article d’Adama Dramé du sphinx, j’espère que ce n’est pas lui le journaliste malien d’investigation que l’article cite.

Rfi a au moins pris le soin de contacter le PM qui s’est dit choqué par cette accusation fallacieuse et ignoble qui aurait fait rire si ce n’était pas la mémoire des journalistes tués.

Une question me turlupine pourquoi nous avons des journalistes au niveau si douteux et bas ? Laissez-nous faire le colportage de rumeurs et on vous laisse l’exclusivité sur l’information, bande de vauriens.

Francois Schock : «Bizarrement je doute que ce soit fait ».

Il suffit alors au gouvernement malien d’exiger le fichier sonore qui concerne l’écoute entre Maïga et un narcotrafiquant, afin de savoir si la source est prouvée. Bizarrement je doute que ce soit fait. Étant donné qu’il n’y a pas grand monde d’initié sur le conflit pour douter des liens entre des narco djihadistes et des éléments du gouvernement et de l’armée malienne. Les villas de la drogue sont dénoncées par des Maliens depuis longtemps, elles n’appartiennent pas à des paysans et artisans. Le marché noir refourgue aussi des armes aux djihadistes par l’intermédiaire de soldats maliens. Ceci dit oui. Actuellement, le sucrage est très flou et la désinformation est tout à fait possible, surtout si l’Etat Français était responsable du décès des deux journalistes. Mais comme je disais, pousses tes relations en lien avec le gouvernement à demander le sonore… Nous verrons bien s’il y a une suite et qui joue carte sur table.

Aminata Ouédrago : « Très léger ce Laurent ».

Des éléments sonores à la main de qui ? A qui elle peut réclamer ça ? L’article ne dit aucun nom si ce n’est le nom du PM malien. Article écrit par un plumitif de Charlie Hebdo qui fait le pigiste pour gagner sa croute. Très léger ce Laurent.

Vane Traore : « Que la France nous laisse en paix»,

Maintenant la France veut lâcher ses amis, depuis dans les années 1980.

Je ne sais pas comment les choses sont mal parties entre l’employé et son l’employeur. SBM recruté comme agent de la sécurité d’État française dans les années 80. Il a été recruté avec plusieurs autres jeunes maliens pour faire chuter le GMT et créer des conditions pour le retour de la France au Mali. Maintenant la mission est accomplie ? Ou bien SBM veut tourner sa veste contre le projet de recolonisation du Mali ? Que la France nous laisse en paix.

C’est l’État français qui a commandité l’assassinat de ces deux journalistes. Qu’ils avaient une information confidentielle sur l’implication de l’État français dans la crise au nord du Mali. La vérité verra jour un jour. Cessons de polémiquer et faisons face aux problèmes sérieux. Vraiment restons souder les Maliens. Ces idioties ne doivent pas nous distraire et de nous détourner de l’essentiel. Qu’Allah bénisse le Mali.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here