Dramane Bouaré, conseiller national sur le redécoupage territorial : « Bla veut être une région ou rester dans la circonscription de Ségou »

0

Le cercle de Bla formule deux revendications majeures durant la concertation régionale sur le projet de redécoupage territorial. Ériger le cercle en région ou son maintenir dans  la circonscription de Ségou, telles sont les revendications de beaucoup d’habitants du cercle de Bla. C’est ce qu’a rapporté Dramane Bouaré, élu de Bla, conseiller national  au Haut conseil des collectivités.

Les populations du cercle de Bla, mécontentes du projet de redécoupage administratif, ont manifesté le lundi dernier en bloquant la route nationale traversant la ville. Durant plusieurs heures, des centaines de véhicules sont restés bloqués à l’entrée et à la sortie de la ville. Les populations du cercle de Bla n’ont pas digéré l’absorption de leur cercle par la nouvelle région de San.

Pour Dramane Bouaré, conseiller national et 6e secrétaire du bureau du haut conseil des collectivités, « la manifestation des populations de Bla est justifiée par le fait qu’aucun acteur n’a été associé à l’élaboration de ce projet de redécoupage ». Selon lui, le choix de rallier le cercle de Bla à la nouvelle région de San est une grande erreur, car le cercle ne partage aucun lien historique.

Pour lui, la concertation régionale à Ségou est une opportunité pour les élus locaux, la société civile du cercle de défendre deux revendications majeures des 9 communes du cercle : « En premier lieu, un plaidoyer sera fait pour obtenir l’érection du cercle de Bla en région avec Yangasso et Falo comme cercles. A défaut de cette doléance, les acteurs locaux se battront pour rester dans la région de Ségou. Nous voulons rester à Ségou, car nous avons beaucoup de liens séculaires avec cette région. Nous sommes avec Ségou avant la colonisation. Je pense que le choix de rester avec Ségou est purement symbolique et historique ».

M. Bouaré a également reconnu la volonté de certaines communes du cercle de Bla de rejoindre la nouvelle région de Koutiala. A ce niveau, il a prôné l’apaisement et la compréhension entre les frères et sœurs du même terroir. Selon lui, les critères du redécoupage administratif sont entre autres, les liens historiques, économiques, sociaux et culturels : « Chacun est libre de choisir la région qui lui convient. Mais de toutes les façons, les linges sales se lavent en famille. Nous devons mettre à coté cette volonté de division pour ne pas aller en rang dispersé à la conférence régionale».

De passage à Bamako dans le cadre de la deuxième session ordinaire du Haut conseil des collectivités (HCC), l’élu n’a pas manqué de  lancer un appel aux populations de Bla de surseoir temporairement à toutes manifestations avant la fin de la conférence régionale qui va décider du sort du cercle : « Il est évident que la volonté des populations du cercle soit prise en compte durant la concertation régionale. Je pense que c’est notre souhait».

Y. Doumbia

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here