Réforme territoriale au Mali: la Plateforme bloque la salle de négociation à Gao

9

Les concertations sur la réforme territoriale n'ont toujours pas démarré à Gao, dans le nord du pays. Lancées hier dans l'ensemble du pays, ces discussions doivent permettre au gouvernement de consulter la population sur le nouveau découpage des régions maliennes. Prévue dans l'accord de paix d'Alger qui a mis fin au conflit dans le nord du Mali, cette réforme territoriale fait débat depuis plusieurs semaines. Le projet du ministère de l'Administration avait fui dans la presse. A Gao, depuis ce matin, les groupes armés de la Plateforme, coalition signataire de l'accord de paix, et une partie de la société civile, empêchent la tenue des débats.
Devant les portes de la salle de conférence du gouvernorat se sont postés depuis ce matin des hommes armés de la Plateforme.

« Nous sommes mécontents, explique Nouhou Abderhamane, président de la société civile de Gao. Nous ne sommes même pas invités à la concertation ».

Une allégation que réfute Sidiki Samaké, le gouverneur de Gao, qui assure que plus de 50 sièges ont été réservés à la société civile pour ces discussions. Notabilités, dignitaires religieux, membres des groupes armés, fonctionnaires de la ville et experts de Bamako, devraient composer le reste de l'assemblée.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here