Épreuve de force contre l’opposition

54

La police a empêché un rassemblement de l’opposition, le vendredi 16 novembre dernier, devant la Bourse du travail. Les forces de sécurité avaient bouclé le secteur et ont fait usage de gaz lacrymogènes contre plusieurs dizaines de manifestants, dont des responsables du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD), la Coalition des forces patriotiques (CoFoP) et de l’Adema-Association.

Le rassemblement avait été projeté par le Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) et la Convergence des forces patriotiques (CoFoP). Ces deux regroupements entendaient dénoncer le projet de découpage administratif et la prorogation du mandat des députés.

Mais, le gouverneur du District avait interdit la manifestation. D’où le déploiement d’un impressionnant dispositif de sécurité au niveau des accès menant à l’esplanade de la Bourse du travail. Quand les premiers manifestants se sont approchés, la police a chargé. Ni les leaders de l’opposition ni leurs militants n’ont pu se regrouper.

Des jets de gaz lacrymogènes se sont fait entendre et la panique s’est installée, certains battent en retraite. Et du coup, des slogans hostiles au régime fusaient : « Vive la démocratie », « Non à la dictature ». Puis les militants de l’opposition se sont dispersés sous un nuage de gaz lacrymogène.

En interdisant, par écrit, la marche, le gouverneur de Bamako a fait allusion à la situation sécuritaire fragile du pays, à des endroits. Le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé lui a répondu également par écrit pour contester les raisons avancées.

Dans un communiqué diffusé dans la nuit de vendredi au samedi 17 novembre 2018, les principales personnalités de l’opposition qui ont participé à la manifestation disent « condamner avec la dernière énergie la répression barbare planifiée par les plus hauts responsables du régime ». Le communiqué dénonce notamment l’agression, par les forces de l’ordre, du député Amadou Araba Doumbia, violemment roué de coups de matraque et admis à l’hôpital. Il a été blessé, indique-t-on.

Mémé Sanogo

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here