Stratégie nationale pour la réforme du secteur de la sécurité au Mali : Le Commissaire à la Reforme du Secteur de la Sécurité explique le document aux élus du HCC

2

Dans la poursuite de son objectif d’informer toutes les Institutions de la République de l’existence de la Stratégie Nationale pour la Réforme du secteur de la Sécurité, le Commissaire à la RSS (Reforme du Secteur de la Sécurité) Ibrahima Diallo et sa délégation ont atterri au Haut Conseil des Collectivités ce mercredi 14 novembre 2018. Ils ont largement informé les élus de cette Institution sur cette stratégie.

” La RSS est un processus par lequel les Etats formulent ou réorientent les cadres institutionnels, les structures et les capacités des institutions et des groupes engagés dans le secteur de la sécurité, en vue de les rendre plus efficaces et de leur permettre d’être réceptifs au contrôle démocratique et attentifs aux besoins de sécurité et de justice de la population ” ainsi, le Commissaire à la RSS Ibrahima Diallo définit la RSS.

En effet, définie comme telle, la Stratégie Nationale pour la RSS a pour vision de procurer aux Maliens des conditions de vie honorables et décentes, garantissant la satisfaction des besoins essentiels pour tous, en exploitant toutes les opportunités nationales et internationales, en dépit des risques et menaces qui pourraient ralentir, voire compromettre sa réalisation. Axée sur le long terme, cette stratégie vise trois objectifs spécifiques à savoir : Promouvoir la bonne gouvernance ; Renforcer les capacités et Restaurer la confiance entre populations et institutions de Sécurité et de Justice.

Par ailleurs, cette stratégie a été élaborée dans un contexte sociopolitique et économique précaire. Ainsi, la rébellion de 2012 associée à l’occupation du Nord, le tout aggravé par le Coup d’Etat du 22 mars ont mis le Mali dans une crise multidimensionnelle dont il peine à s’en sortir. Du coup, le chômage a galopé et passe de 9,60% en 2015 à 10,05% en 2016, la pauvreté ne diminue pas et ladéperdition scolaire, la délinquance, la radicalisation, l’extrémisme violent, le terrorisme, l’exode rural, la migration vont en crescendo. Cependant, cette stratégie se veut avant tout de combler les attentes de la population.

En outre, cette étape de présentation de la RSS au Gouvernement et aux différentes Institutions de la République est un prélude à l’élaboration du plan d’action de la RSS. Selon le commissaire à la RSS l’Inspecteur Général Ibrahima Diallo, il s’agit de recueillir les avis et les contributions des uns et des autres pour aider le commissariat à élaborer le projet de plan d’action.

Pour sa part, le président de la séance Aziz Ag Loudag Dag a salué cette initiative et remercié l’ensemble du personnel du Commissariat pour cette entreprise. Toutefois, le HCC a formulé plusieurs recommandations au nombre desquelles on peut citer : augmenter, rajeunir l’effectif des forces armées et de sécurité ; revoir les critères et les modalités de recrutement dans les différents corps ; récompenser le mérite et sanctionner les fautes ; etc.

Yacouba TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here