Mairie de Kalaban-Coro : Tiécoura Hamadoun Diarra parmi les meilleurs maires d’Afrique

2

Celui qui a quadruplé les recettes de sa mairie, recevra le Prix top 100 des maires de la Cédéao et de l’Union africaine, le 1er décembre prochain, à Casablanca au Maroc.

Dans le but d’œuvrer à l’instauration d’une culture du travail et du mérite comme valeurs cardinales de la société africaine, des organisations de la société civile de douze pays africains don la Fondation 225 ont créé en 2006, le Prix africain de développement (Padev). Cette distinction est décernée chaque année à des personnes physiques et morales dont les œuvres constituent des modèles de contribution au développement de leur pays et, partant, de l’Afrique.

Les communes étant un maillon essentiel de cette chaîne de développement, la Fondation 225 a fait procéder du Padev, une distinction spéciale récompensant sa gestion. Le but étant d’honorer les maires qui, à travers tout le continent, relèvent le défi de l’indigence de leurs budgets à coups d’initiatives et des projets de haute ingéniosité pour réaliser des œuvres qui sont des modèles de développement urbain, local et communautaire.

Cette année, notre compatriote Tiécoura Hamadoun Diarra, maire de Kalaban-Coro est sur la liste des 100 meilleurs maires de la Communauté des Etats d’Afrique de l’ouest et de l’Union africaine. Investi à la tête de la Commune de Kalaban-Coro le 28 avril 2017, M. Diarra a séduit la Fondation 225 et les autres organisations du Padev par sa gestion rigoureuse des affaires de sa commune. Dès son arrivée, il a entrepris plusieurs actions indispensables pour le bon fonctionnement de sa collectivité.

D’abord, il a résolu le problème d’électricité auquel la mairie était confrontée. « L’Energie du Mali avait coupé le courant pour une facture impayée de 18 millions de FCFA. Nous avons vite réglé cette situation », a-t-il expliqué. Il a ensuite construit dix nouveaux bureaux pour le personnel. « Dix autres seront construits courant l’année prochaine », a promis celui qui n’est venu trouver que cinq bureaux à la mairie. « Beaucoup de conseiller travaillaient dans la cours », se souvient-il.

Recette quadruplée

Elu sous les couleurs du Rassemblement pour le Mali (RPM), Tiécoura Hamadoun Diarra a créé des services pour soulager les populations de sa commune et augmenter les recettes de la mairie. Il s’agit notamment du service de recensement, d’urbanisme et d’assainissement. En trois mois, le service de recensement a permis selon lui, de localiser toutes les matières taxables dans la commune. « Nous savons désormais combien la mairie gagne par semaine, par mois et par an », a-t-il souligné « Les recettes mensuelles ne dépassaient pas 15 millions de FCFA quand nous venions aux affaires. Nous sommes à plus de 60 millions depuis janvier 2018. Le mois de mars a été exceptionnel, nous avons mobilisé 116 millions de FCFA », s’est-il réjoui. Cette performance est due aussi à un système mis en place pour contrôler les agents chargés du recouvrement. « Ils ne font plus des yeux doux à quelqu’un. C’est important en matière de recouvrement », a insisté Monsieur le maire. Toujours sur la question de recettes, l’élu local a annoncé une vaste opération de restitution des marchés à la maire. « Il y a 31 marchés morcelés illégalement par des particuliers que nous allons récupérer dans les prochains mois. Ce sont des patrimoines de la marie qui vont alimenter les caisses de la commune », a confié M. Diarra.

L’urbanisation en marche

Commune rurale frontalière avec le district de Bamako, Kalaban-Coro dispose désormais de son service d’urbanisme. La création de ce service à la mairie a permis de mettre fin aux constructions anarchiques dans la commune, selon son premier responsable qui a fait venir aussi une antenne locale de la direction nationale de l’urbanisme.

« Nous avons saisi près de milles brouettes sur les chantiers qui n’ont pas d’autorisation de construire. Nous veillons à ce qu’aucune rue ne soit encore construite, aucun espace vert ne soit construit encore », a ajouté le maire. Déjà, la mairie sous son leadership s’est dotée des gros engins nécessaires dans le processus de l’urbanisation qui va avec la construction des routes.

Le maire de Kalaban-Coro a des ambitions fortes pour sa commune en 2019.

D’abord, il prévoit la construction d’un centre culturel pour la jeunesse. Ensuite, l’achat de 20 camions bennes pour faire face au problème d’assainissement auquel la commune est confrontée. Pour ce faire, il a annoncé la création d’un dépôt final des déchets solides avec l’installation d’une unité de recyclages des matières issues des ordures. « Cela permettra aussi de créer des emplois », a-t-il poursuivi.

Le choix du maire de Kalaban-Coro parmi des milliers de maires à travers le continent pour le Prix top 100 des meilleurs maires, s’explique par son leadership et ses actions de développement pour sa commune. L’unique récipiendaire malien du « Prix top 100 des maires de la Cédéao et de l’Union africaine de la Fondation 225 2018 » est attendu du 1er au 3 décembre prochain au royaume chérifien pour la réception de ce prestigieux prix.

Maliki Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here