CAN féminine : Les Aigles Dames aux portes de l’histoire

1

Algérie-Mali, c’est l’une des affiches les plus attendues de cette 11è édition de la CAN-féminine. La rencontre se dispute cet après midi au stadium Cape Coast, une ville située à 150 km de la capitale ghanéenne, Accra. Les Aigles Dames sont aux portes de l’histoire et ont 90 minutes pour devenir les premières joueuses du Mali à atteindre le dernier carré d’une CAN. En effet, en 6 participations à la phase finale (2002, 2004, 2006, 2008 2010, 2016), le Mali n’a jamais réussi à franchir le tour initial et cette année, nombre d’observateurs pensent que les Aigles Dames peuvent vaincre le signe indien. Pour réaliser ce rêve, les protégées du sélectionneur national Saloum Mohamed Hussein devront battre l’Algérie ou à défaut, obtenir un match nul, conjugué avec une défaite du Ghana devant le Cameroun.

Plusieurs scénarios sont possibles, mais le chemin le plus sûr et le plus court pour la capitaine Fatoumata Doumbia ‘’Raul’’ et ses coéquipières, c’est la victoire contre la sélection algérienne. Si les nôtres s’imposent aujourd’hui contre les Algériennes, elles seront les premières joueuses du Mali à disputer une demi-finale de la CAN. C’est dire donc si la confrontation avec l’Algérie est importante pour les protégées du technicien Saloum Mohamed Hussein et si les attentes sont grandes du côté des supporters.

Si l’on en juge à travers le parcours réalisé par les deux sélections lors de leurs précédentes sorties, on peut dire sans risque de se tromper que les Aigles Dames aborderont cette rencontre avec les faveurs du pronostic. En deux matches, les Maliennes ont obtenu une victoire (2-1 contre l’hôte du tournoi, le Ghana) et subi une défaite (1-2 face au Cameroun), alors que les Fennecs Dames ont concédé deux revers en autant de journées de compétition. En plus, l’Algérie n’a jusque-là marqué aucun but, alors qu’elle en a pris quatre.

Ces statistiques plaident largement en faveur de l’avant centre Bassira Touré et ses partenaires et il est difficile d’imaginer celles-ci échouer contre le dernier de la poule, c’est-à-dire la sélection algérienne. Cela est d’autant plus vrai que les Maliennes restent sur une belle victoire contre le Ghana et que l’équipe a le moral gonflée à bloc. En tout cas, les protégées du technicien Saloum Mohamed Houssein ont toutes les cartes en main pour battre l’Algérie et sans minimiser la valeur de l’adversaire, l’équipe n’aura aucune excuse en cas d’échec.
Le Mali est favori mais en homme avisé le sélectionneur national se montre prudent et met en garde ses joueuses contre tout complexe de supériorité. «Cette rencontre contre l’Algérie sera comme une finale et sachant que la sélection algérienne n’a gagné aucune rencontre, elle va tout donner dans cette confrontation. Il faut beaucoup se méfier de ce pays», prévient Saloum Mohamed Houssein.

Le sélectionneur national ajoutera : «Mais la rencontre est capitale pour nous aussi parce que la victoire nous qualifiera pour les demi-finales. Nous avons préparé le match avec beaucoup de sérénité et de confiance, tout le groupe est concentré sur le sujet». Exceptée Bintou Koïté blessée lors de la première rencontre et qui est incertaine, le technicien pourra compter sur tout le reste de l’effectif et Saloum Mohamed Houssein annonce qu’il alignera «une équipe forte, engagée et capable de faire honneur au football malien, lors de cette dernière sortie face à l’Algérie».
Le milieu de terrain des Aigles Dames, Aminata Doucouré abonde dans le même sens que son entraîneur et pense, elle aussi, que le choc avec la sélection algérienne «est une finale avant la lettre». «Nous allons aborder cette rencontre plus sérieusement que les deux précédentes, puisque ce match est déterminant pour nous. Nous avons impérativement besoin des trois points pour nous qualifier et on se battra pour ça», martèlera l’internationale malienne, avant de lancer un appel à tout le peuple. «Nous demandons au peuple malien de rester derrière nous. Nous allons mouiller le maillot pour lui, nous allons tout faire pour ne pas décevoir les supporters», complètera Aminata Doucouré.
Sa coéquipière Sébé Coulibaly affiche également son optimisme tout en insistant sur la détermination de l’équipe «à gagner cette bataille». «Le moral du groupe est impeccable, nous sommes dans une très bonne position pour la qualification en demi-finale. Nous avons notre destin entre nos mains, il nous suffit de gagner pour aller en demi-finale.
C’est une opportunité que nous n’allons pas laisser passer. Nous sommes prêtes à aller au combat», répétera le milieu de terrain de Saint Dénis (France). Quant à Aïssatou Diadhiou, elle se contentera de rappeler que l’objectif de l’équipe est d’atteindre au moins le dernier carré et que «cela passe forcément par un succès contre l’Algérie». «Il faut gagner, un point c’est tout», résumera-t-elle.
Dans l’autre match de la poule A, le Ghana croisera le fer avec le Cameroun au stadium sports d’Accra. Pour cette rencontre, un nul suffit aux Camerounaises pour se qualifier, alors que les Black Queens du Ghana doivent impérativement gagner pour espérer poursuivre l’aventure devant leur public.

Envoyé spécial
Boubacar THIERO

Aujourd’hui au stadium Cape Coast
16h : Algérie-Mali
Au stadium Accra
16h : Cameroun-Ghana

***************

CAN U 23 : LE MALI AFFRONTERA L’éTHIOPIE

Exempté du premier des éliminatoires de la CAN U23, le Mali connaît désormais son adversaire du 2è tour. Il s’agit de l’Ethiopie que les Aigles Espoirs affronteront avec match retour à Bamako. Les matches (aller et retour) se dérouleront entre le 18 et le 26 mars 2019. La sélection éthiopienne s’est qualifiée pour le 2è tour, en écartant la Somalie.
A l’aller, les Ethiopiens se sont imposés 4-0 à domicile avant de s’incliner par la plus petite des marges (0-1) au match retour. Egalement exempté du premier tour, le Maroc s’expliquera avec la RD Congo avec manche aller au Congo. Accrochée à l’aller (0-0), la RD Congo a déroulé au retour contre le Rwanda (5-0) pour franchir là-aussi l’obstacle sans encombre. L’attaquant du TP Mazembé, Jackson Muleka, y est notamment allé de son doublé. Au compte du premier tour, la surprise est venue du Niger. Le Mena U23 a écarté le Burkina Faso, battu 3-1, qui a concédé le nul (1-1), à domicile à l’aller.
En revanche, il n’y a pas eu de miracles pour la Mauritanie et son sélectionneur, Baye Bâ face à la Guinée. Après avoir perdu à domicile lors de la manche aller (2-1), les Mourabitounes Espoirs ont pris l’eau, en s’inclinant 4-1 au retour. La double confrontation Ghana-Togo aura lieu les 18 et 22 décembre, tandis que la Libye et l’Angola se sont qualifiés, suite aux forfaits de la Gambie et de la Namibie.
Rendez-vous donc en mars 2019 pour le deuxième tour qui sera marqué par l’entrée en lice des sélections exemptées du premier tour. Outre les confrontations Ethiopie-Mali et RD Congo-Maroc, on assistera aux duels Angola-Afrique du Sud, Niger-Côte d’Ivoire et Guinée-Sénégal. Le tenant du titre, le Nigeria en découdra avec la Libye. L’Algérie aura un déplacement périlleux en Guinée Equatoriale. Un 3è et dernier tour de qualification sera ensuite au programme en juin 2019.
La phase finale de la CAN U23 est prévue en décembre 2019 en Egypte avec une qualification pour les trois premiers pour le tournoi de football des Jeux Olympiques, Tokyo 2020. Lors de la précédente édition, disputée en 2015 au Sénégal, le Nigeria a dominé en finale l’Algérie 2-1.
Le Mali y était mais le parcours des Aigles Espoirs s’est arrêté au premier tour. Un échec qui a coûté son poste au sélectionneur Cheick Oumar Koné. Pour le moment, la sélection malienne est sans entraîneur, la direction nationale technique a fait des propositions au Comité de normalisation (CONOR) de la FEMAFOOT qui doit désigner le nouveau sélectionneur.

LE PROGRAMME
Ethiopie-Mali
RD Congo-Maroc 

Angola-Afrique du Sud

Mozambique-Zimbabwe
Malawi-Zambie

Burundi-Congo

Ghana ou Togo-Gabon 

Guinée Equatoriale-Algérie

Cameroun-Sierra Leone 

Soudan du Sud-Tunisie 

Niger-Côte d’Ivoire 

Guinée-Sénégal
Soudan-Kenya
Libye-Nigeria 


Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here