Maouloud 2018 : Le prêcheur Bandiougou Doumbia sur terrain pour calmer les tensions sociales

8

La discorde de plus en plus larvée entre les hommes politiques interpelle les leaders religieux. La célébration de l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (Paix et salut sur lui), a été une occasion pour le Guide spirituel de l’Association “Nouroudine Islamia”, El Hadj Bandiougou Doumbia d’envisager des démarches avec les hommes politiques, des dignitaires, des chefs coutumiers et de la jeunesse en vue de calmer les tensions sociales à travers un futur regroupement relatif à la restauration de la paix et de la cohésion sociale conformément au thème de l’édition 2018 qui est “L’islam et la jeunesse : quel rôle de la jeunesse dans une société paisible ?”

La communauté musulmane du Mali a célébré dans la nuit du lundi 19 à mardi 20 novembre 2018, l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (PSL). Les temps forts de l’événement ont été des prêches, des lectures de coran, des prières pour la paix et le développement du pays.

Comme à l’accoutumée, l’Association “Nouroudine Islamia” de Cheick Bandiougou Doumbia, a célébré le Maouloud sur l’espace contigu à la grande voie (30 mètres) non loin de la Tour d’Afrique. Pour l’occasion, plusieurs personnalités étaient présentes : Moussa Mara, ancien Premier ministre, Amadou Koita, ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Harouna Sankaré, candidat à l’élection présidentiel de 2018, Jeamille Bittar, ami du prêcheur et homme politique. Des délégations venues de la sous-région (Côte d’Ivoire, Guinée, Burkina Faso, Niger, Sierra Leone, entre autres).

Le prêcheur Bandiougou, en s’adressant à l’assistance et particulièrement aux hommes politiques, a mis l’accent sur l’importance du pardon. Il a demandé au pouvoir et à l’opposition de se pardonner. Rien ne vaut le pardon car, selon lui, le pardon est une des clés du Paradis. “En effet, avoir un bon cœur, penser du bien des autres, accepter les excuses, pardonner les erreurs, retenir sa colère et pardonner aux gens, sont les choses les plus importantes auxquelles l’islam exhorte dans les relations des musulmans entre eux”, a-t-il prêché. Et celui qui possède ces qualités est digne d’être parmi ceux qui ont la gloire et l’élévation car, rappellera-t-il, le prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : “L’aumône ne diminue pas l’argent, et Allah augmente la gloire du serviteur qui pardonne aux autres, et quiconque est modeste pour Allah, Allah l’élèvera” (Rapporté par Mouslim).

Ainsi pour la stabilité du pays, le prêcheur Bandiougou a pris l’engagement d’entamer des démarches avec le pouvoir et l’opposition pour calmer les tensions qui taraudent notre pays.

D. Kéita

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here