En vue de doter l’OPECOM et la FNIHM des ressources humaines compétentes : Le Fafpa finance la formation de 190 membres pour améliorer la performance des entreprises maliennes

0

Le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (Fafpa) vient de financer à hauteur de 90% une série de formations organisées à l’intention de 190 travailleurs dont 150 membres de l’Opecom et 40 de Fnihm. Les récipiendaires ont reçu leurs attestations, le 16 novembre dernier, au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta, en présence de Mme Traoré Seynabou Diop, ministre des Infrastructures et de l’Equipement.

Le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (Fafpa) vient de contribuer à hauteur de 90% au financement des formations de 190 membres de deux groupements professionnels stratégiques dans la promotion de l’emploi. Il s’agit de l’Organisation patronale des entrepreneurs de la construction du Mali (Opecom) et de la Fédération nationale des industries hôtelières du Mali (Fnihm). Ces formations ont été rendues possibles grâce au partenariat avec l’Institut national de formation professionnelle pour le Bâtiment, les Transports et les Travaux Publics (Infp-Btp) et le Cabinet 2 CA Expertise. Après ces formations, les récipiendaires ont reçu, le vendredi 16 novembre, leurs attestations de fin de formation. L’événement s’est déroulé dans la salle de conférence du Conseil national du patronat du Mali (Cnpm) sous la présidence du ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta, accompagné pour la circonstance de son homologue des Infrastructures et de l’Equipement, Mme Traoré Seynabou Diop.

On notait aussi la présence du secrétaire général du Cnpm, Modibo Tolo, ainsi que le directeur général du Fafpa, Mohamed Al Bachar Touré, du président de l’Opecom, Boubacar H. Diallo et du président de la Fnihm, Moussa Bagan Samaké.

Le Président de l’Opecom, Boubacar H Diallo était visiblement très heureux de la fin de cette série de formation à l’intention des membres des entreprises de son organisation professionnelle. “Nous sommes avec les hôteliers et la relation que nous partageons est simple : nous construisons pour eux et par leur savoir-faire, ils rendent l’espace agréable à vivre” précisera-t-il. Selon lui, l’Opecom a initié dix thèmes de formation notamment dans les domaines des droits et devoirs des entrepreneurs, la négociation efficace dans le BTP, TStimate (logiciel de gestion de projet) Alizé (formation sur le logiciel), l’organisation et la gestion de chantier de travaux, la lecture de plans, la maitrise et l’exigence de la norme ISO 9001, la fiscalité des entreprises. Sans oublier la maitrise des règles de sous-traitance ou de cotraitance et la profession : chef de chantier.

Un personnel compétent et motivé garantit une bonne productivité et une compétitivité pour nos entreprises

“Nous mesurons l’importance que le gouvernement accorde à la valorisation des ressources humaines de qualité. Le secteur public et privé, sont confrontés à un énorme déficit de ressources humaines de qualité. Nous sommes aussi dans un monde de compétition dans lequel la qualité des ressources humaines fera toujours la différence entre les protagonistes. Notre pays ouvre chaque jour de grands chantiers pour son développement et les résultats attendus seront hypothéqués si nous n’avons pas les ressources humaines à hauteur de souhait. Les enjeux de la fonction ressources humaines s’appréhendent à tous les niveaux” a déclaré Boubacar H. Diallo. Avant de rendre un vibrant hommage au ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Mme Traoré Seynabou Diop, qui depuis plusieurs années, partage son budget de formation entre le personnel de son département, les entreprises membres de l’Opecom et les membres de l’Ordre des Ingénieurs conseils. Cela afin de sécuriser ses projets connaissant bien les conséquences d’un déséquilibre dans la qualité des ressources humaines dans la gestion des marchés de travaux. “C’est pour vous dire que la qualité des ressources humaines est au cœur de toute organisation. Un personnel compétent et motivé garantit une bonne productivité et une compétitivité pour nos entreprises tant à l’intérieur qu’à l’extérieur et c’est l’occasion de vous dire : merci”. Parole du Président de l’Opecom.

Une mention spéciale a été adressée au ministre Amadou Koïta : “Monsieur le ministre, à travers votre département, le FAFPA vient de financer la formation de 150 travailleurs des entreprises membres de notre organisation. Ceci dénote de votre volonté manifeste d’accompagner le secteur privé et nous vous en remercions. Votre présence à cette cérémonie nous rassure de votre accompagnement sur ce long chemin de la valorisation des ressources humaines de notre pays. Je vous confirme qu’en tant qu’organisation professionnelle membre du Cnpm, nous apporterons notre contribution financière pour relever le défi”.

S’adressant au directeur général du Fafpa, Mohamed Al Bachar Touré, le président de l’Opecom a saisi cette opportunité pour lui adresser ses sincères remerciements, pour avoir assuré dans des délais record le financement à hauteur de 90% de ces séries de formation. “Cette opération a été facilitée par votre démarche personnelle nous invitant à vous soumettre notre programme de l’exercice 2018 pour son financement. 150 Agents dont des ingénieurs, des techniciens, des comptables ont participé avec assiduité à ces thèmes très variés. Chacun des agents formés partagera son expérience avec des dizaines d’autres agents. C’est pourquoi, Monsieur le Directeur du Fafpa, je voudrai vous remercier pour ce partenariat qu’il faut du reste pérenniser car nous restons convaincus que cette série de formations va largement contribuer à l’amélioration de la performance de nos entreprises, celles-ci étant la vitrine de notre pays. Je signale que nous avons déjà sous les bras notre programme 2019”, dira-t-il sous un tonnerre d’applaudissement de la salle.

C’est avec une grande fierté que le ministre Amadou Koïta a pris la parole pour remercier cette belle initiative qui permettra désormais d’améliorer la qualité des entreprises maliennes. “Les thèmes de formation exprimant les besoins de formation des différentes entreprises bénéficiaires, témoignent à suffisance la volonté d’aller vers la compétitivité. Mon département attache un intérêt tout particulier à toutes actions concourant au développement des ressources humaines eu égard aux retombées positives, notamment la qualité des ressources humaines, gage de productivité, de performance et de compétitivité dans un marché outrancièrement concurrentiel. Je me réjouis très sincèrement de cette belle initiative salutaire des promoteurs qui cadre parfaitement avec la vision du changement et des objectifs prioritaires du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta”, a déclaré le ministre Amadou Koïta.

Il a ensuite félicité les promoteurs des projets de formation pour leur vision et la pertinence de leur choix. “Je donne l’assurance que mon département ne ménagera aucun effort pour accompagner les différents groupements professionnels à l’aboutissement heureux de leurs objectifs. Les formations vous dotent de compétences pour mener à bien vos activités professionnelles et votre travail plus productif. Je reste persuadé que vous atteindrez cet objectif pour contribuer à l’essor et au développement de vos entreprises. Mes félicitations vont à l’endroit du directeur général du Fafpa pour son appui à la réalisation des projets. Je remercie également les organismes de formation pour leur expertise” a-t-il conclu.

El Hadj A.B. HAÏDARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here