Décentralisation: avantages et inconvénients

0

La décentralisation consiste en un transfert des pouvoirs de l’État unitaire vers des organes locaux, qui disposent d’une autonomie plus ou moins grande et d’un budget propre mais qui  restent sous la surveillance de l’État,  autorité de tutelle.

La décentralisation, qui favorise la démocratie locale et la promotion de la bonne gouvernance, a des avantages et des inconvénients. Mais tout dépend de la force ou de la faiblesse de l’État.

Comme avantages, la décentralisation favorise le développement national à partir de la base et concourt à la promotion de la démocratie locale par la participation des citoyens à la prise de décision. Elle a pour objectif de mettre en place une administration de proximité qui rapproche l’administration des administrés et réduit la lenteur dans l’accomplissement des services publics. Elle permet au pouvoir central de se dessaisir de certaines tâches pour les confier aux entités locales pour augmenter la confiance des citoyens vis-à-vis de l’État. Elle constitue un contrepoids à la puissance étatique et un rempart contre les dérives et tentatives autoritaires des gouvernants.

Cependant, le risque majeur de la décentralisation est la tendance au désengagement de l’État et l’abandon des responsabilités aux collectivités territoriales. L’État peut faillir à certaines de ses missions régaliennes économiques, sociales  et politiques.

La décentralisation entraîne également une augmentation du personnel administratif qui implique une augmentation des charges, donc des dépenses.  Il y a également possibilité de conflits entre les organes délibérants et exécutifs locaux ainsi que la marginalisation de certaines régions et des entités administratives décentralisées.

Du point de vue anthropologique, il y a danger de séparatisme, surtout dans un pays où cette idée était déjà née, et chaque individu ressent le désir de développer d’abord sa région.   La décentralisation est une nécessité mais elle est aussi une aventure périlleuse. Et elle doit se faire avec beaucoup de professionnalisme, pour éviter des dérives. Un État central fort est mieux placé pour l’appliquer et contrôler toutes les entités locales.

Pour le cas du Mali, l’État doit tout faire pour empêcher toute velléité séparatiste ou indépendantiste. Est-il en mesure de le faire?  Ce n’est pas sûr, sauf s’il arrive à récupérer tout son territoire et qu’il assume la plénitude de ses missions régaliennes.

Moussa Danioko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here