3ème congrès ordinaire de la FENAREC : Le monde enseignant préoccupé par l’insécurité et le déficit de dialogue social

0

La Fédération Nationale de l’Education, des Sports, des Arts, de la Recherche et de la Culture (FENAREC) a tenu son troisième congrès ordinaire, le samedi 24 novembre 2018 dans la salle de conférence de la Bibliothèque Nationale du Mali. Placée sous le thème « Syndicat et travail décent dans un contexte d’insécurité : quelles perspectives pour le monde enseignant ? », cette rencontre permettra aux congressistes de faire le toilettage des textes et de procéder au renouvellement du bureau sortant.

Etaient au présidium lors de l’ouverture des travaux, le secrétaire générale de la FENAREC, Moussa Doumbia, le représentant du ministre de l’éducation, Adama Sogodogo et de leur camarade Thierno Moctar Ly, secrétaire générale adjoint de la CSTM. C’est par l’exécution de l’hymne nationale du Mali que les travaux ont été ouverts devant des centaines de militants et de militantes. Dans son discours introductif, le secrétaire générale de la FENAREC, Moussa Doumbia, a rappelé l’énorme sacrifice consenti par ces prédécesseurs avant d’observer une minute de silence à certains camarades qui ont été rappelés à Dieu. Parlant du thème « Syndicat et travail décent dans un contexte d’insécurité : quelles perspectives pour le monde enseignant ? », Moussa Doumbia dira que c’est une thématique de réflexion que son organisation syndicale se propose d’examiner pour une analyse future en leur sein en vue d’un positionnement syndical et ce, en matière de défense et de promotion du travail décent au Mali. Il a aussi fait remarquer le déficit de travail décent et de dialogue social inclusif dans notre pays. Par ailleurs, le secrétaire générale de la FENAREC s’est dit très préoccupé par l’insécurité en témoigne ces propos « Malgré la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, les enseignants ne parviennent pas encore à reprendre dans la quiétude le chemin des cours dans les régions du nord et du centre où des centaines d’établissements scolaires sont toujours fermés pour raison d’insécurité ou à cause d’occupations terroristes ». Pour sa part, le représentant du ministre de l’éducation, Adama Sogodogo a fait savoir que la sécurité est un défi majeur pour l’ensemble des partenaires de l’école. Un autre défi-dit-il, est celui de l’amélioration de vie des enseignants. C’est pour cela qu’il a réaffirmé la poursuite du dialogue social autour de l’école. Notons qu’au terme du congrès, le bureau sortant devra céder la place à d’autres camarades pour donner du nouveau souffle à la lutte syndicale. Cependant, il est utile de signaler la FENAREC a été crée le 22 octobre 2001, elle est affiliée à la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM) et est engagée dans les rangs des syndicats signataires du 15 octobre 2016.

Sidiki Dembélé

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here