Problématique des outils de gestion des dépenses publiques : « Publiez Ce Que vous payez » demande au gouvernement d’adopter un système de budgétisation efficace

0

Les procédures de planification et d’exécution des dépenses publiques, le suivi des dépenses publiques ; les outils et contrôles des dépenses publiques, ont été entre autres sujets au centre d’un atelier organisé par la Coalition Malienne « Publiez Ce Que vous payez » en partenariat avec OXFAM. C’était du 21 au 23 novembre 2018, à la Maison du partenariat.

Malgré les réformes entreprises par le gouvernement du Mali concernant les politiques fiscales et l’assainissement des finances publiques, l’environnement fiscal du Mali reste marqué par les choix inappropriés. Ce qui fait que les personnes physiques et morales continuent à crouler sous le poids de la charge fiscale et que les populations ont difficilement accès aux services sociaux de bases. Le coordinateur de la Coalition, Nouhoun Diakité dira que l’objectif de cet atelier est d’amener la Société Civile à s’approprier des procédures de planification et d’exécution des dépenses publiques, de la donner les moyens pour le suivi des dépenses publiques et la doter d’outils de contrôles des dépenses publiques. Selon le coordinateur de la Coalition, cette appropriation de ces outils de gestion des dépenses publiques est une nécessité car les Etats passent du budget moyen au budget programme sans que la Société Civile ne se rende compte. Selon lui, la Société Civile doit amener le gouvernement à rationaliser les dépenses pour un développement socio-économique durable. Pour la Coalition, il faut avoir de la transparence et la responsabilité dans la gestion des ressources fiscales ; faire la promotion des systèmes fiscaux justes, démocratiques et progressifs au Mali ; avoir des systèmes fiscaux favorables aux pauvres et qui gardent le bien commun ; lutter contre les mauvaises pratiques et politiques fiscales qui favorisent les plus nantis instaurant les inégalités sociales .Le président de la Coalition, M Abdoul Wahab Diakité a invité la Société Civile à s’impliquer fortement pour assurer sa mission de contrôle des dépenses publiques. Le représentant d’OXFAM, Fousseni Diabaté dira que le contrôle des dépenses publiques est une question importante pour la vie des populations. Selon lui, il faut avoir un système de budgétisation efficace car le système de budgétisation doit se reposer sur des besoins fondamentaux a-t-il fait remarquer. Selon M. Diabaté, il est temps que les Maliens se posent la question comment les ressources sont dépensées. Il a fait savoir que le Mali est dans des dépenses budgétaires terribles. Un des exemples a été les 100 milliards dépensés dans l’achat d’armement et l’augmentation des ressources de la présidence de 4%. Selon lui, ces dépenses n’étaient pas prévues, choses qui ont diminué le niveau des dépenses qui devraient être effectuées dans les services sociaux de bases. Il dira que nos gouvernants doivent informer le public comment nos ressources sont gérés car ce sont les sueurs des citoyens qui ne doivent pas être gaspillées. Il a indiqué que la Société Civile a la légitimité de suivre les pouvoirs publics, car c’est elle qui a la responsabilité d’assurer le contrôle citoyen.

Fakara Faïnké

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here