Rigueur de Pr Abinou Témé : Le témoignage poignant d’un de ses anciens étudiants !

5

Depuis sa nomination, le ministre de l’Education Nationale, Pr Abinou Témé est en train de poursuivre les réformes entreprises par ses prédécesseurs afin de sortir l’école malienne de l’ornière. Mais ses efforts se butent à une mafia qui, depuis plusieurs années, a pris l’école malienne en otage par des pratiques qui l’enfoncent davantage. Un de ses anciens étudiants, en train de poursuivre ses études en Serbie, a témoigné sur sa rigueur et son sérieux dans le travail. Voici son témoignage.

« D’abord, je tiens à remercier le bon Dieu d’avoir mis sur mon itinéraire d’existence, un homme d’une envergure comme celle du professeur Témé. Je m’en vais d’ores et déjà signaler qu’il me serait difficile d’étaler ici toutes ses qualités, de mettre en exergue tous les efforts entrepris par lui pour faire de moi ce que je suis.

Avec une modestie sans égal, le doyen Témé n’est-il pas ce professeur ayant une capacité de transmettre des connaissances à partir d’une certaine philosophie qui nécessite et implique le respect de la diversité des vues, des opinions et des obédiences religieuses et pouvoir démontrer aux étudiants que les plus grandes leçons ne sont pas celles tirées d’un livre mais d’un enseignant? L’une des qualités qui le distinguent des autres professeurs, ne réside-t-elle pas dans sa capacité, dès le premier contact, de forcer le respect et l’admiration par son sens de l’écoute, son choix des mots et des formules nobles pour appuyer son argumentaire, son esprit de synthèse et d’analyse qui coulent de source et révèlent un ruisseau de connaissances?

De ce maître de conférences qui saisissait toutes les occasions pour manifester son affection envers ses étudiants, je peux m’en enorgueillir que les grands principes et la déontologie de l’enseignement n’ont jamais été trahis.

Se faisant remarquer parmi les siens par sa noblesse d’âme, le professeur Témé n’est-il pas celui-là même qui aime toujours dire à ses étudiants qu’il n’y a de don plus précieux que la connaissance, qui enrichit celui qui la reçoit sans appauvrir celui qui la donne?
Avec l’amour de l’enseignement inscrit au plus profond de son cœur, n’est-il pas un secret de polichinelle que d’affirmer qu’il est l’un des rares professeurs qui, après avoir été nommé ministre de l’Education Nationale, continue toujours à dispenser des cours à la faculté ? Quel étudiant n’a-t-il pas entendu parler de ce professeur qui exige plus de rigueur sur lui-même qu’aux autres? Qui n’a pas entendu parler de ce professeur chevronné qui, comme pour mettre en relief l’importance et la sacralité de l’enseignement, dispense l’intégralité de ses cours en se tenant debout?

Pour moi, il n’est ni bon ni excellent, mais grand tout simplement : grand dans l’âme, grand dans la capacité de transmettre le savoir, grand dans la manière de s’attacher aux principes phares de l’enseignement. Et l’une des preuves de cette grandeur ne réside-t-elle pas dans sa capacité à s’adapter à toutes les situations ?

En tout cas, s’il demeure toujours le professeur que j’ai connu à la faculté, je suis et demeure convaincu qu’il sera une chance pour l’Education Nationale et les nouvelles tâches qui lui sont confiées par le président de la République seront couronnées de succès.

Enfin, à travers lui et en son nom, je profite pour rendre un vibrant et éternel hommage à tous les enseignants qui ont participé à ma formation.

Espérant avoir été à la hauteur des plus complexes de ses devoirs et exigences scolaires, sans vanité aucune, je suis fier de l’informer que l’étudiant qui est et sera toujours le fruit de ses labeurs et fastidieux travaux d’enseignant, tient toujours la corde au bon niveau parmi les siens à l’étranger.

Je suis et demeure pour toujours son très humble et très dévoué étudiant qui accorde toujours la plus haute importance aux valeurs dûment acquises grâce au fruit de son extrême rigueur ».

Belgrade, le 21-11-2018

Sekhou Sidi Diawara connu sous le nom de ‘’Serpent’’, étudiant à la Faculté de Sciences Politiques de Belgrade (Serbie).

Tel : 00381 63 7294 360

Adresse email : [email protected]

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here