Dialogue politique prônée par le prêcheur Chérif Ousmane Madani Haïdara lors du Maouloud 2018 : Le Régime d’IBK écoutera-t-il son allié de taille ?

7

Le dialogue politique, la paix et la gouvernance inclusive ; ce sont, entre autres, les mots audacieux et forts de l’appel pressant lancé par le prêcheur Chérif Ousmane Madani Haïdara, lors du Maouloud 2018, à la classe politique (majorité et opposition toute confondue). C’est à la faveur de sa traditionnelle clôture du prêche marquant la commémoration de la naissance du Prophète Mahomet (PSL).

Les festivités marquant la commémoration de la naissance de notre prophète Mahomet (PSL) se sont bouclées le lundi 26 novembre dernier. À Bamako et dans les capitales régionales de notre pays. Il y a eu des veillées de prêches, de lectures du Coran et de prières spéciales pour le retour de la paix au Mali et grâces rendues à Allah (LTP).

Comme à l’accoutumée, Maouloud 2018 a servi d’occasion pour la communauté musulmane de prier pour situation socio-économique, voire politique, de notre pays qui se détériore de plus en plus. Une situation qui a retenu également l’attention des Leaders religieux.

Ainsi, au Stade 26 MARS de Yirimadio, plein comme œuf, à l’intérieur comme à l’extérieur, c’est Cherif Ousmane Madani Haïdara y était. Comme d’habitude, faire un petit déplacement relevait de véritables parcours de combattant. En fait, des délégations sont venues de 32 pays et de toutes les Régions du Mali pour prendre part aux prières requises. C’était sans doute une des plus grandes mobilisations de l’année. Une occasion aussi que nos Hommes politiques ne ratent pas pour se faire voir, entendre et chérir auprès du Chérif de Banconi et ses millions d’adeptes. Ce fut-il un pari gagné ? En tout cas, pour certains, il y a des propos rancuniers proférés qui ont été corrigés. C’est le cas du marabout politicien Harouna Sangaré, arrivé en 9eposition, à l’issue du dernier scrutin présidentiel. Rapidement, rappelons que lors de ses prêches de la naissance ce dernier s’était virulemment attaqué au Cherif de Nioro et au Président du Haut Conseil Islamique, l’Imam Mahmoud Dicko en ces termes: « J’étais parmi les vingt-quatre candidats aux dernières élections présidentielles. Le Chérif de Nioro et Mahmoud Dicko a appelé à voter pour le candidat Aliou Boubacar Diallo au premier tour. Leur candidat est arrivé en 3e position. Au second tour, les deux leaders religieux que sont: le Chérif de Nioro et Mahmoud Dicko ont encore appelé à voter pour Soumaïla Cissé, arrivé en 2eposition. Cela n’a pas empêché la réélection d’Ibrahim Boubacar Kéïta». Des propos rancuniers qui, selon les indiscrétions, auraient fait réagir le Chérif de Banconi qui est en passe de servir d’Homme exemplaire en termes de réconciliation nationale. En substance, le Grand prêcheur Haïdara a pu ramener Harouna Sangaré à rectifier ses propos agressifs. Et, selon nos informations, ce dernier a accepté de venir présenter ses excuses, devant le Stade plein à craquer, aux deux autres grands Leaders religieux de notre pays à savoir le Cherif Bouyé Haïdara de Nioro et Mahmoud Dicko du Haut Conseil Islamique.

Pour boucler la boucle, le Guide des Ansardines a invité ouvertement la majorité au pouvoir à ouvrir la porte à l’opposition pour un véritable dialogue politique, une gouvernance inclusive. Ce, afin de parvenir à la réconciliation nationale crédible, escomptée.

Seydou Konaté : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here