‘Facebookan’’: qui a tué Amadou Kouffa ?

5

Fin de course pour le chef du Front de libération de la Macina. Amadou Kouffa Barry, par ailleurs, numéro 2 de la coalition djihadiste Nusrat al-Islam wal-Muslimin « a été tué lors de la destruction de la base de la Katiba Ansar Eddine du Macina, au cours d’une opération coordonnée par les FAMa et Barkhane » dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 novembre. La déclaration des forces armées et sécurités maliennes lève les hypothèques du « conditionnel », donc, le doute et met fin à la polémique, suscitée par l’annonce du ministre des armées françaises, la première à donner l’info sur sa page Twitter.

Que pensent les facebookeurs de la neutralisation de celui qui avait appelé au Djihad tous les peuls du Mali, du Sénégal, du Burkina, du Niger, du Bénin, du Nigéria, du Cameroun au Mali au Djihad ? Au compte de qui mettre ce coup sérieux infligé à une organisation terroriste particulièrement brutale, qui a visé répétitivement les civils et les symboles de l’autorité de l’État malien ? Votre ‘’Facebookan’’ du jour !

Oumar Fomba : « Kouffa hors d’état de nuire »

Fin de cabale pour le terroriste sans foi ni loi, Amadou Kouffa.

Centre du Mali. Il a été mis hors d’état de nuire avec une trentaine d’autres terroristes par barkhane, la force française opérant au Mali et dans tout le sahel.

Que cela soit une voie pour la fin du terrorisme au Mali !

Kassim Traoré : « Une masse d’informations collectée sur la Katiba du Macina »

Depuis plusieurs mois, les services de renseignement militaires du Mali ont collecté une masse d’informations sur Katiba Ançar Edine du Macina KAEM et ces renseignements précis ont été partagés avec les partenaires, grâce à cet appui et cette coordination et avec l’aval des autorités militaires une opération a été rendue possible le 23 novembre, et cette opération à ce stade a permis la neutralisation de plusieurs cadre du KAEM dont probablement Hamadoun Kouffa qui était localisé depuis un moment par les renseignements militaires, l’état-major adresse ses vives félicitations aux FAMAS et les exhorte à poursuivre l’effort de sécurisation de notre territoire.

Bassirou Youssouf Diarra : « Tuez-les tous » !

Pourquoi une trentaine seulement ? Tuez-les tous, car ils sont les ennemis de l’humanité et de l’Islam. Évitez la probabilité et appliquez la certitude.

Cherif Fofana : « Le corps de kouffa doit être exhibé »

Bravo nos Famas, mais il ne faut pas s’en tenir à un communiqué. Le corps de kouffa doit être exhibé pour qu’on soit rassuré.

Diarra Issadiokele : « Les FMA ont toujours pris part à toutes ces opérations »

Ah oui, les médias français n’ont jamais parlé des Fama dans cette opération. Mais le bon sens doit nous guider à savoir que les FMA ont toujours pris part à toutes ces opérations.

Drissa Coulibaly : « Macina n’est pas Kidal »

Les Français ne peuvent parler de nos FAMA. Sinon, tout le monde sait que Macina n’est pas Kidal. Qu’ils parlent ou non de nos FAMA, nous sommes fiers d’eux.

Sory Doumbia : « la FRANCE est capable de tout »

Comprenez si c’est les Famas qui déclaraient en premier, les médias français diront que c’est l’assassinat des civils. Quand la France participe, c’est les terroristes. On ne sait pas si Kouffa a été éliminé ou effacé, car la FRANCE est capable de tout.

Sidiki Konate : « Il est grand temps qu’on se valorise un peu ».

Ce n’est pas nouveau de la part de la France, lorsque les Tirs-ailleurs Sénégalais ont libéré la France, quelle a été la suite ? Nous connaissons tous cela, mais je ne reproche rien à la France, le problème aujourd’hui, c’est nous-mêmes, Maliens (ennes). Il est grand temps qu’on se valorise un peu.

Poutine Zana Pinotié : Mais selon les infos de France24, rfi et les autorités françaises, l’opération a été unilatérale, sans implication d’aucune autres forces, et de dire aussi que ce genre de communiqué capital doit émaner aux responsables des services militaires qui donneront assez de crédibilité audit communiqué, sinon je n’en crois pas, nos autorités nous ment toujours.

Cheick Hamala Coulibaly : « Ne vous laissez pas voler la vedette »

Mais ne vous laissez pas voler la vedette. Dans aucun des communiqués diffusés par les Français, ils ne parlent des Famas alors que c’était bien une opération conjointe. Pourquoi attendre plus de 24 h pour réagir ?

Bocar Konta : « Vive l’armée malienne »

Vive l’armée malienne du courage que le Bon Dieu soit avec vous et vive Boua sinon nos communes sont fatiguées.

akaryba Sidibé : « Le Mali va avancer »

Louage à Dieu ! Seul notre engagement sans faille peut nous sauver. Le Mali va avancer c’est sûr, les carences ne seront jamais éternelles, car nous ne sommes pas créés pour se soumettre…

Sina Damba : « Nous resterons toujours fiers de nos Famas »

Merci au MDAC qui nous permet de manifester notre joie face à cette victoire remportée par les Famas et barkhane. Le communiqué de la ministre française de la Défense ne mentionne nulle part l’implication des Famas et fait la part belle à barkhane. Comment une force militaire censée appuyer nos forces de défense pourrait-elle conduire une « opération audacieuse et complexe « sur le territoire national sans la participation de ceux-là qu’ils doivent soutenir, formé, et peut être guidé sur le terrain militaire ? Nous resterons toujours fiers de nos Famas quelles que soient les tentatives faites pour les minimiser ou saper leur moral. Vivent les Famas, vive le Mali !

Baba Olivier Kamaté : « Félicitations aux Fama »

Ceux qui incriminent les Fama dans des rapports pour défendre les Terroristes et leurs complices ne mentionneront jamais les Fama comme acteurs clés de cette opération. Donc, les Maliens doivent comprendre que les Terroristes, djihadistes, islamistes ont des écrivains dans des structures devant défendre les droits des personnes agressées dans nos pays. En effet, soutenons les Fama comme on le peut et contre les forces du mal androgènes et exogènes.

Pah Kamara « Merci »

Toute personne qui aime sa patrie ne peut que se réjouir de cette victoire. Nous remercions et soutenons nos braves soldats. Que le tout puissant vous assiste dans cette noble mission. Merci, merci et merci.

N’dji Dit Jacques Dembélé : « Les Français doivent justifier leur présence au Mali »

Askia Moussa, les Français veulent se donner toujours la paternité de tout. Ils doivent justifier leur présence au Mali. Comment pouvez-vous croire que les Français vont aller au sol. Les combats au sol sont faits généralement par les Maliens et les Tchadiens. On se rappelle de ce qu’Idriss Débit a dit quand Abou Zeid a été tué.

Namakan Diakité : « Nos autorités doivent toujours s’aligner au peuple »

C’est dire que nos autorités doivent toujours s’aligner du côté du peuple malien. Les Français nous encouragent à faire du mal à nous-mêmes pendant que quand il s’agit du contraire, ils s’en attribuent.

Daouda Fofana : « Allah soit loué »

Allah soit loué. Rien ne dure éternellement, il aurait dû connaitre une mort aussi douloureuse et lente pour toutes âmes perdues pendant tout ce temps. Prions Allah qu’il brûle ainsi que ses acolytes des Hab Hab.

Fahad Almahmoud : « Les peulhs, premières victimes de ce terrorisme ».

Kouffa et son état-major décimés je ne peux que féliciter les peuls qui sont les premières victimes de ce terrorisme. Je profite de cette heureuse occasion pour rappeler que les peuls sont un grand peuple qui a toujours vécu indépendamment des touaregs et des Arabes.

Les leaders actuels doivent jalousement veiller sur cette indépendance.

Amadou Boly : « A qui le tour maintenant » ?

Les ennemis du Mali mourront tous un à un. C’est inéluctable. Nous n’avons rein fait à ces sanguinaires pour mériter la désolation qu’ils veulent semer dans mon pays. Celui qui règne par les armes périra par les armes. Le glaive de Dieu s’abattra sur eux un à un. À qui le tour maintenant ? Iyad, tu es où ?

Aly Samaké : « Je suis à moitié satisfait »

Félicitations aux artisans et aux acteurs de la paix au Mali. Je suis à moitié satisfait, j’aurais souhaité que le nom de ce grand auteur de la trouille et de la terreur au Mali en général et à Ségou en particulier figure sur la liste des neutralisés Sans probabilité aucune. Que Dieu soit à notre côté.

Samba Sissoko : « Doubler la vigilance »

C’est le moment de doubler la vigilance. À noter qu’à chaque fois qu’un de leurs chefs est tué, aussitôt ils multipliaient des attaques combinées et diverses.

Mohamed AG Acharom : « Nous avons pire qu’Amadou Kouffa dans nos bureaux ».

Nous avons pire qu’Amadou Kouffa dans nos bureaux. Ils sont en cravate, circulent en grosses cylindrées climatisées et sont payés par nos impôts. Le terroriste Amadou Kouffa tue par dizaine et avec bruit. La lutte contre toutes ces espèces de criminels doit continuer jusqu’au dernier des criminels.

Oumar Fomba : « Après Amadou Kouffa, à qui le tour » ? Le Mali vit la période dite après-Amadou Kouffa. Une pensée sincère pour toutes ses victimes et leurs proches ! Après Amadou Kouffa, à qui le tour ? Bravo et bon courage à l’Armée malienne et ses alliés ! Qu’Allah vous assiste dans ces missions régaliennes !

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here