Tarification automatique des produits pétroliers au Mali: Les clarifications de l’ONAP

3

Les responsables de l’Office national des produits pétroliers (ONAP), ont détaillées de long à large aux hommes de media le mécanisme de tarification automatique des produits pétroliers au Mali. C’était C’est au cours d’une conférence de presse tenue le vendredi 23 novembre dernier, au CNPM. Elle était animée conjointement par Modibo Diall, Directeur Général (DG) de l’ONAP, de Sousourou Dembélé, conseiller technique, représentant du ministère de l’Economie et des Finances, et Mamadou Sangaré, chef de département statistique et administratif à l’ONAP.

Dans son intervention le DG de l’ONAP, a rappelé qu’au cours des années passées, face à des hausses des prix mondiaux des produits pétroliers, la politique du Gouvernement du Mali a consisté à répercuter partiellement leurs fluctuations sur les prix à la consommation, à travers la variation des droits et taxes entrant dans la détermination des prix indicatifs à la pompe. Cette politique qui n’a été ni automatique, ni systématique, a abouti à une érosion massive des recettes fiscales pétroliers. Pour y remédier, le Gouvernement a décidé de mettre en œuvre ce mécanisme de tarification automatique des produits pétroliers a t-il expliqué.

Parlant du mécanisme de tarification automatique, le DG de l’ONAP a expliqué que le choix de la gestion des variations des cours internationaux des produits pétroliers sur les prix à la pompe portait sur le mécanisme de la bande de prix à 3%. Ce mécanisme, dit-il, signifie que les variations mensuelles de prix internationaux inferieures ou égales à 3% sont automatiquement répercutées sur les prix à la pompe.

« Cette formule de lissage limite l’ampleur des variations de prix à la pompe en vue de préserver autant que possible le pouvoir d’achat du consommateur » a t-il dit. Et d’ajouter : « les prix à la pompe des produits pétroliers n’augmenteront que de 3% même si la hausse des cours internationaux a été de 10%. La différence sera prise en charge par la fiscalité».

Crée en mars 2006, l’ONAP est devenu un Etablissement public à caractère administratif (EPA) avec pour mission de contribuer à la définition et à la mise en place de la politique d’approvisionnement du pays en produit pétrolier. A ce titre, il assure le secrétariat de la commission de suivi du mécanisme de taxation des produits pétroliers, placée sous l’égide du ministre de l’Economie et des Finances, ministère de tutelle. Cette commission, composée des représentants des administrations (douane, direction générale du commerce et de la concurrence, direction d’impôt et de transport), des opérateurs pétroliers (les multinationales, et les opérateurs maliens) et des associations de consommateurs est chargée de déterminer mensuellement les prix à la pompe des produits pétroliers.

AMTouré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here