Réduction de la mortalité maternelle et néonatale : La fondation « Terre des hommes »distingée

0

En fin 2017, l’évaluation externe du Projet : « Simulation des soins obstétricaux et néonataux essentiels» (SIMSONE), réalisée par l’Institut tropical et de santé publique suisse (SWISS TPH), a démontré une amélioration des compétences des agents de santé qualifiés et non qualifiés et des résultats. Grâce à SIMSONE, la Fondation internationale suisse « Terre des hommes Lausanne (Tdh)-aide à l’enfance dans le monde » a reçu le prestigieux « prix international Balzan 2018 pour l’humanité, la paix et la fraternité entre les peuples » à Rome (Italie).
Cette distinction récompense les excellentes interventions sanitaires périnatales de « Terre des hommes » dans le district sanitaire de Macina (Région de Ségou). Les responsables de la Fondation étaient face à la presse, hier à l’hôtel Massaley, pour présenter le prestigieux prix à leurs partenaires et expliquer le projet, les raisons de son succès mais surtout échanger sur les résultats et perspectives.
La conférence était animée par Mme Andrea Lafosse et Dr Hawa Traoré, respectivement cheffe de délégation et responsable santé maternelle, néonatale et infantile à la Fondation « Terre des hommes », en présence du conseiller technique au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Mohamed Berthé. Le prix international Balzan est destiné à encourager la culture, les sciences et les initiatives humanitaires, les plus méritantes, dans le monde. Décerné une fois tous les 3 à 7 ans, il a été obtenu par Mère Theresa, l’abbé Pierre, le Comité international de la Croix Rouge (CICR) et le Haut commissariat des réfugiés (HCR). Il est doté d’une valeur de 580 millions de Fcfa. Dr Hawa Traoré a expliqué que de janvier 2017 à septembre 2018, « Terre des hommes Lausanne (Tdh)-aide à l’enfance dans le monde » a produit des résultats probants à Macina. L’organisation a pu réanimer 348 nouveau-nés avec succès, traiter 190 cas d’hémorragie du post-partum (HPP). En outre, 82 nouveau-nés ont bénéficié des soins de mère kangourou (SMK).
La Fondation, en partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, entend entre 2019-2020 mettre à l’échelle régionale le projet SIMSONE, former 700 agents de santé et toucher 200 centres de santé et 3 millions de personnes. Elle s’emploiera aussi à élaborer un manuel de formation SIMSONE harmonisé et standardisé, assurer la qualité des soins pour 67 000 accouchements par an, traiter 80 mères souffrant d’hémorragie par mois et réanimer avec succès 150 nouveau-nés par mois dans la région de Ségou, a précisé la responsable santé maternelle, néonatale et infantile à la Fondation.
Mme Andrea Lafosse a révélé que chaque année, les équipes de Terre des hommes accompagnent, soutiennent, soignent et protègent plus de 3 millions d’enfants et leurs familles dans le cadre de 5 programmes prioritaires axés sur les besoins et les droits des enfants, la santé des enfants et de leurs mères, les enfants en situation de migration, l’accès à la justice, la lutte contre l’exploitation par le travail, la santé et la protection des enfants dans les contextes de crise et d’actions humanitaires.
SIMSONE est un nouveau modèle de formation sous forme d’unité mobile. Elle est composée de 2 agents de santé spécifique formés à la simulation médicale. Ceux-ci se déplacent régulièrement dans chaque centre de santé communautaire (CSCOM) et centre de santé de référence (Csref) pour dispenser des formations pratiques et individualisées en soins obstétricaux et néonatals essentiels sur mannequin.
Le conseiller technique a fait remarquer que cette récompense internationale de « Terre des hommes » représentait un résultat concret des efforts de partenariat entre le gouvernement et les ONG internationales dans le domaine de la santé. Ce qui permet, selon Berthé, d’améliorer la performance de notre système de santé.
Notre pays affiche des taux de mortalité néonatale, de mortinatalité (mort-nés) et de mortalité maternelle parmi les plus élevés au monde. Avec une population de 308 000 habitants, le district sanitaire de Macina a dénombré près de 4 800 accouchements dans les centres de santé entre octobre 2016 en 2017, a constaté Mohamed Berthé.
Sidi Y. WAGUé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here