Site de N’Tabacoro : Des occupations illicites entravant l’attribution des logements sociaux

10

Le mardi dernier à partir de 10 h, le premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga a procédé à une visite de chantier en compagnie du ministre de l’Habitat et de l Urbanisme Mohamed Moustapha Sidibé et de son cabinet. C’était en présence des représentants de l’Office Malien de l’Habitat (OMH) et de la DNUH. Les autorités administratives de la région ont aussi assisté à la visite de chantier.

Pour constater des occupations illicites au sein du site des logements sociaux en voie d’attribution, le premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga a effectué une visite de chantier en vue de prendre des mesures idoines pour la démolition de ces sites de constructions anarchiques qui empêchent l’attribution des logements sociaux dont les demandes et le traitement des dossiers des postulants ont pris fin depuis septembre 2018.

Le PM dira ” J’ai reçu beaucoup de rapports sur la situation du site, j’ai préféré venir constater de visu moi-même. Ce que j ai vu bien sûr est totalement inacceptable, les travaux sont arrêtés, la livraison aussi est retardée par ce que beaucoup de gens ont fait des constructions illicites “.

Une fois sur le lieu, les responsables de la DNUH ont montré au premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga les différentes zones qui sont construites de façon anarchique. Ces constructions anarchiques sont nombreuses et éparpillées tout au long des logements sociaux déjà construits. Ce sont des maisons construites tantôt sur les voies principales, tantôt de façon à barrer les rues. L’attribution des logements sociaux est entravée par l’existence de ces constructions illicites.

Tout au long de la visite de chantier, le premier ministre a manifesté une volonté ferme pour la démolition de ces constructions illicites qui obstruent les travaux sur les voies, les travaux de voirie, les travaux de l’électrification. Et après avoir constaté tout cela, le premier ministre va consigner aux autorités administratives de la région et aux services impliqués dans la gestion du site, c’est-à-dire le ministère de l’Habitat et l’Urbanisme, de faire en sorte que les décisions soient prises d’ici 48 h pour qu’ils procèdent enfin à la démolition dès la semaine prochaine.

C’est un phénomène obstruant vraiment la continuité des travaux de raccordement des Voies et Réseaux Divers (VRD) dont l’électrification de la zone et l’installation d’adduction d’eau qui sont arrêtées par la faute des constructions anarchiques. Du coup l’attribution des nouveaux logements sociaux du site de N’Tabacoro est quasi freinée. Cette pratique représente un souci majeur et considérable pour le département de l’Habitat, de l Urbanisme aussi bien que des entreprises en charge de la réalisation des logements sociaux à Bamako. Sur ce site de 1000 hectares, sur lequel plus de 12000 maisons seront bâties et qui est déjà déclaré d’utilité publique par les autorités compétentes depuis fort longtemps, des individus mal intentionnés ont voulu bafouiller le patrimoine de l’État alors qu’ils ont été une fois même dédommagés pour leur terrain. Malgré tout cela ils persistent à construire des maisons de façon anarchique, malgré une haute surveillance sur les 1000 hectares. Il s’avère que ces individus mal intentionnés s’adonnent à des constructions durant la nuit et aucun endroit n’est épargné, même le lit du marigot qui traverse la zone a fait l’objet de constructions illicites. Force est de constater que ce sont des individus soutenus par des fonctionnaires malveillants qui leur ont fourni des faux papiers de propriétés sur les terres jugées d’utilité publique et qui les soutiennent dans la construction. Face à ce problème d’envergure les services de la gestion et de la réalisation des logements sociaux au Mali, l’Office Malien de l’Habitat et la DNUH et leur ministère de tutelle ont pris l’engagement devant le premier ministre d’entamer des actions de démolition dès le début de la semaine prochaine.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here