Assemblée nationale du Mali : Les travailleurs en grève de 72 heures du 12 au 14 décembre 2018

5

Silencieux depuis un bon moment, le comité syndical de l’Assemblée nationale a décidé de commencer les hostilités. Dans un préavis de grève en date du 27 novembre 2018 déposé sur la table du président de l‘Assemblée nationale, le comité syndical de l’hémicycle dirigé par Ibrahim Mahamane Touré exige l’adoption de la proposition de loi N° 18/37-5L portant statut du personnel parlementaire. Pour la satisfaction de leurs doléances, le comité syndical prévoit une grève de 72 heures du 12 au 14 décembre 2018. Et cela risque de perturber sérieusement le vote du budget d’Etat 2019 et le projet de loi d’entente nationale prévu dans la même période.

Le secrétaire général du comité syndical de l’Assemblée nationale, Ibrahim Mahamane Touré a adressé un préavis de grève au président de l’Assemblée nationale, l’honorable Issaka Sidibé le 27 novembre 2018 afin qu’une solution soit trouvée à leurs revendications. « Suite aux différentes correspondances à vous adressées dont le traitement demeure toujours infructueux, le Bureau du Comité Syndical de l'Assemblée Nationale prend acte de la mauvaise foi affichée par les autorités de l'institution et se réserve le droit d'user les moyens légaux jusqu'à la satisfaction de ses doléances noblement exprimées. Par conséquent, si par extraordinaire, aucun début de solution aux doléances ne se réalise, mieux, si la proposition de loi n° 18/37-5L portant statut du personnel parlementaire ne venait pas à être adoptée le 06 Décembre 2018, nous vous tenons informer qu'une grève de 72 heures s'en suivra les 12, 13 et 14 décembre 2018 », a déclaré le secrétaire général du comité syndical, Ibrahim Mahamane Touré. Avant d’annoncer la tenue d’autres mesures dans les jours et semaines à venir dans le cadre des mêmes raisons sus-évoquées. Pour galvaniser sa troupe, le secrétaire général du Comité Syndical de l'Assemblée nationale, Ibrahim Mahamane Touré a produit un communiqué le 29 novembre 2018 pour inviter l’ensemble du personnel de l’hémicycle à respecter le mot d’ordre de grève déposé sur la table du Bureau de l'Assemblée nationale pour les dates du 12, 13 et 14 décembre 2018. L’un des motifs de ce communiqué est la réclamation des droits des travailleurs de l’Assemble nationale du Mali et l’adoption de la proposition de loi N° 18/37/51 portant Statut du personnel parlementaire. Selon le secrétaire général du comité syndical, Ibrahim Mahamane Touré, ce mouvement de grève va sérieusement perturber le vote du projet de loi de finance 2019, celui de la loi portant loi d’entente nationale et d’autres projets de loi non des moindres prévus dans la période de la grève.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here