Encadré – A bon chat bon rat

5

Les victimes des viols, généralement des mineurs, sont exposées à plusieurs types de traumatismes et maladies sexuellement transmissibles comme le VIH/Sida. Les défenseurs des droits de la femme dénoncent l’impunité qui serait à la base de la récurrence des viols au Mali.

Le procureur général près la Cour d’appel de Bamako invite alors les magistrats à plus de rigueur dans la répression en la matière. Gageons qu’il sera entendu, car c’est certainement l’impunité plus que tout autre sentiment qui ouvre un boulevard au viol dans notre pays.

Les magistrats participeraient beaucoup dans le rétablissement de l’ordre moral dans notre pays en ayant la main particulièrement lourde contre ceux qui s’illustrent sans vergogne dans cette pratique.

Maliki Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here