Ançar dine international : Association religieuse ou une secte religieuse ?

0

Prononcer l’expression « il n’y a de Dieu qu’Allah et Muhammad est son messager » suffit pour rejoindre la communauté musulmane. Cheikh Chérif Ousmane Madani Haidara, le Guide spirituel d’Ançar Dine international, pour sa part, estime qu’être musulman de naissance ne suffit pas et n’est pas une garantie de comportements conformes à la religion.

Pour lui, on peut être musulman et être criminel ; on peut prier et tuer, violer ou commettre l’adultère. C’est en ce sens que la « baya », pour lui, représente une sorte de réengagement, de confirmation de la foi musulmane. La « baya al-islamiyya », effectuée publiquement, se compose de six serments :1- Je n’associerai rien à Allah ; 2- Je ne volerai jamais ; 3- Je ne commettrai pas l’adultère ; 4- Je ne tuerai jamais mes enfants ; 5- Je ne commettrai aucun déshonneur ni par les mains ni par les pieds ; 6- Je ne désobéirai jamais au prophète Muhammad (PSL).

Le fidèle ayant exécuté cette première « baya » pourra, par la suite, effectuer une seconde «baya » appelée « al-Rizwân » qui l’engage vis-à-vis de la cause de l’association Ançar Dîne international. Cette dernière est formulée de la façon suivante : « Allah est mon témoin ; le Coran est mon témoin ; le Cheikh est mon témoin ; vous les musulmans êtes mes témoins ; si je trahis la confiance du maître, qu’Allah et le Coran abolissent mon avenir ».

Après cette seconde « baya», chaque fidèle est tenu de verser 650 Fcfa de cotisation mensuelle. Or, Ançar Dîne international revendique aujourd’hui plus d’un million d’adeptes ayant accompli la baya al-Rizwân.

Faites-vous même le calcul pour vous faire une idée de la somme que cette secte, pardon je voulais dire association, récupère des mains de ses adeptes à la fin de chaque mois. Comme pour dire qu’il est plus facile de s’enrichir dans un pays où les gens sont pauvres, ignorants, stressés et complètement déçus de la vie en utilisant la religion comme couverture…

Tientigui

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here