‘Facebookan’’: mort de Kouffa, l’omerta de l’opposition

6

Depuis le raid de la force des Famas et de la Barkhane qui a couté la vie au chef djihadiste peulh de Macina, l’opposition malienne a brillé par son mutisme face à la situation. Une attitude qui a indigné plus d’un. Les activistes de Facebook n’ont pas, quant à eux, tari de qualification à l’endroit de ceux-là mêmes qui se réclament d’une opposition républicaine. Votre Facebookan du jour !

Ali 24 : « Juste une question, KÈLÈKOTÈ »

Pourquoi l’opposition malienne ne s’est pas prononcée sur la mort du terroriste Amadou Kouffa ? Pourtant quand les hommes de ce dernier posent des actes terroristes ou les Maliens sont tués ou enlevés dans le centre du pays, l’opposition en fait une fierté en taxant le régime constitué d’incapables. Cependant, l’opposition malienne doit-elle vraiment garder le silence sur la mort d’un individu cruel et dangereux comme Amadou Kouffa qui rendait la vie infernale aux populations du centre ? Une autre preuve pour le peuple malien que l’unique combat de l’opposition politique au Mali, c’est de tenir à tout prix l’image du régime même souvent avec des mensonges pour torpiller l’opinion nationale. Aux États-Unis, quand Ben Laden est éliminé par le régime Obama, républicains et démocrates ensemble se sont réjouis, car la mort de Ben Laden était une question d’intérêt national et non une question d’intérêt politique. Dommage que des acteurs de la mouvance démocratique au Mali sombrent dans l’égoïsme, dans la méchanceté, dans la calomnie au nom d’une opposition qui ignore les vrais soucis des Maliens. Voilà votre boucan du Facebook !

Mahamadou Diarra : « La mort de Kouffa est un succès »

Vraiment leurs combats ne sont d’autres chose que pour défense de leurs intérêts personnels. Sinon, la mort de Kouffa est un succès pour la lutte contre le terrorisme.

Sekou Yalcouye : « il n’y a pas d’opposition véritable au Mali ».

Très bien posé Ali 24 et une fois de plus ton amour pour ce pays s’étale au grand jour en dehors de toute position partisane. C’est juste, il n’y a pas fondamentalement d’opposition véritable au Mali. Et c’est à quoi nous assistons est une querelle de personne, des idées revanchardes, une haine gratuite contre son prochain patriote IBK qui avance positivement et qu’ils veulent à tout prix détruire par égoïsme et méchanceté gratuite. Puisque Soumaila Cissé, par la limite d’âge, est désormais éliminé de la course présidentielle, il a désormais adopté une nouvelle stratégie qui est l’égoïsme pour dire à IBK que lui Soumaila Cissé, il va faire échouer IBK par tous les moyens. Et c’est pourquoi il est un allié des mercenaires djihadistes à Mopti par conséquent Soumaila Cissé plus soucieux de sa personne que de la sécurité du Mali a accepté d’être en veuvage pour pleurer la mort de son chef son marabout Kouffa qu’il croyait dur comme fer capable de le faire président par ses recettes magiques coraniques. Pauvre Soumaila Cissé, Kouffa n’est qu’un narcissique.

Abdoul Karim Dembélé : « Quel opportunisme » !

C’est simple M. Ali24, ces gens-là ou soi-disant opposants, ne veulent vraiment pas que le Mali soit en paix, mais les actes qui font détruire le pays c’est dans cela qu’on les voit raconter de n’importe quoi. Quel opportunisme ! Ouf…

Sekou Yalcouye : « Les résultats sont là et bravo, IBK »

Kouffa n’est qu’un névrosé qui a échappé à sa propre famille et n’ayant jamais bénéficié d’affection paternelle et maternelle, Kouffa a conduit sournoisement son désir narcissique sur le champ politique. Une idéologie pour s’entourer d’idiots en vue de revenir vers les siens pour les dominer en se faisant kalifa, proche de dieu. Hélas, Kouffa n’a jamais mesuré la détermination de IBK, l’enfant béni du Mandé qui veut coûte que coûte préserver l’héritage de son grand-père Soundiata Keita et qui ne prononce que deux mots clés, vaincre ou périr. Les résultats sont là et bravo IBK, l’enfant prodige, le massa du mandé, le prince c’est-à-dire l’enfant le plus aimé du peuple malien, IBK le christ sauveur du peuple malien grand merci. Alhamdoullah et Soundiata Keita, Modibo Keita désormais jouissent de leurs délices, celui d’avoir donné au Mali un vrai héritier mandingue, IBK.

Mali Beni : « le Mali demeura »

Cette opposition n’est bon que pour la destruction et semer le désordre dans ce pays. Nous sommes déjà conscients de leur mauvaise foi. Mais une chose est claire, nous n’allons plus jamais permettre à qui que ce soit de plonger notre pays dans une situation regrettable. Il est vraiment temps que nous nous levions pour notre cause. C’est ensemble que nous pouvons palier a tous ce qui nous mine comme maux. Il est temps que les uns et les autres reviennent à la raison pour faire face l’essentiel qui est le Mali, car tandis que la vie de l’homme prendra fin, le Mali demeura donc réconcilié nous et ensemble bâtissons notre grand Mali.

Moumine Diarra : « Il faut se méfier »

N’oublie pas que la mort de Kouffa est démentie par une chaîne Mauritanienne. Donc, il faut prendre du temps pour bien vérifier, car tout ce qui sort à la bouche de cette soi-disante majorité, il faut s’en méfier sinon, on risque d’être menteur.

Nico Dackouo : « Un Kouffra de moins »

Une épine de moins dans le pied. Un Kouffra de moins. Mais c’est la stratégie géopolitique qui doit changer sur le continent pour vaincre les terroristes. Quand ton ennemi t’aide à gifler ton ennemi, la gifle n’est pas terminée. Bravo à la FAMILLE.

Inna Manassa Guindo : « Voilà la raison de leur silence ».

Dans une république, l’opposition est définie comme un regard constructif posé sur le gouvernement en place. Mais force est de reconnaitre que telle n’est pas le cas au Mali. Notre opposition est une opposition destructive qui ne sert pas le Mali. Voilà la raison de leur silence.

Alpha Sow : « Elle soutenait Kouffa dans l’ombre »

Cette opposition malhonnête faisait de ce terroriste son cheval de bataille. Sa mort vient de déstabiliser tous les plans macabres. Elle soutenait Kouffa dans l’ombre. La mort de Kouffa a été comme un coup de massue chez l’opposition malienne.

Fantichka Sow : « S’opposer n’est autre que proposer »

S’opposer n’est autre que proposer. Une opposition sans proposition n’est qu’un mouvement d’humeur. » L’opposition malienne n’a rien à proposer si ce n’est de la manipulation de l’opinion publique par la désinformation et les mensonges sur le régime. Elle s’est toujours profité des situations dramatiques imprévisibles pour se forger une légitimité.

Aicha Walette : « Une opposition malhonnête »

Cette opposition est une opposition malhonnête et corrompue qui se réunit autour d’une table pour défendre leurs intérêts seulement.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here