Gestion chaotique à la mairie de Kalaban-Coro : Le maire, Tiecoura H. Diarra, bientôt débarqué !

1

Imposé par putsch à la tête de la Mairie de Kalaban-Coro, le maire du parti présidentiel (RPM) Tiecoura Hamadoun Diarra, a fini d’étaler toute sa carence.

Du coup, par sa mauvaise gestion avec en toile de fond de la surfacturation et des détournements des fonds de la Mairie, il commence à décevoir les populations de Kalaban-coro et même ses autres conseillers qui réclament son départ pur et simple de la tête du Conseil communal. Depuis son installation au forceps à la tête de la Mairie, il n’a posé aucun acte allant dans le sens du développement de la commune. Il suffit de faire un tour dans les différents quartiers et villages de ladite commune pour s’en rendre compte.

Prenons côté route. Pour circuler dans les rues de Kalaban-Coro, cela est un calvaire à cause du très mauvais état des routes, actuellement dans un état de dégradation avancé, de sorte que les populations de Gouana sont coupées du reste de la commune et de la capitale. « Je me demande s’il existe réellement un maire dans la commune de Kalaban-Coro. Regarde seulement l’état de nos routes en cette saison de pluie alors que nous payons régulièrement nos impôts », s’indigne Lamine Diarra, un enseignant. Et le boutiquier Issa Konaté de répliquer : « Vu l’investissement que le nouveau maire, Tiecoura Hamadoun Diarra, a fait lors des communales, je suis persuadé qu’il ne pourra rien apporter pour notre bien-être. Ici à Kalaban-Coro, nous souffrons d’un manque criard d’eau, d’électricité… ».

Témoignage accablant du 2ème adjoint contre le maire

Se prononçant sur la mauvaise gestion du maire principal Tiécoura H.Diarra, le 2ème adjoint, Mamadou Kéita, a été on ne peut plus clair : « Je ne n’ai jamais vu un maire aussi mauvais que lui. Il vient à la mairie très rarement. Il a 5 adjoints, mais ne travaille qu’avec deux seulement. Il est en désaccord total avec les autres trois adjoints. Il ne travaille seulement qu’avec les deux adjoints pour le compte de leur parti ».

A en croire M. Kéita, des actions ont été entreprises au départ pour faire revenir à la raison le nullard Tiécoura H. Diarra. « Mais, malheureusement, c’est quelqu’un qui est très têtu. La situation est alarmante. Dans aucun secteur de la Mairie, on ne peut dire qu’il y a du développement. Il monte constamment de faux contrats pour pouvoir piller la caisse de la Mairie », a regretté M. Kéita. Avant d’indiquer : « Nous nous sommes levés pour lutter contre les ambitions périlleuses de Diarra afin de sauver la Mairie. On ne s’entend pas avec lui parce qu’on a déclaré son agissement négatif contre l’intérêt de la Mairie, à qui de droit ».

Et le maire Keita de poursuivre : « Il n’a rien fait comme œuvre depuis son arrivée et le travail qu’on a eu à faire à la Mairie, avait été pris en compte par l’ancien Maire. Le fond de viabilisation géré par l’ancien maire, Issa Bocar Ballo, était à peu près de 60 millions et c’est avec cet argent qu’on a pu payer les avances pour les quatre véhicules. Nous sommes donc en train de circuler dans les véhicules payés par l’ancien maire, Issa Bocar Ballo ».

Toujours selon les explications du 2ème adjoint, 3 machines de bitumage sont garées dans la cour de la Mairie. Il les a surfacturés jusqu’à 160 millions FCFA pour ces vieilles machines, alors qu’en réalité ces trois machines ne dépassent pas les 20 millions FCFA. « Nous n’avions même pas besoin de machine car il n’y a pas de délibérations là-dessus. Il est venu avec ses machines au nom d’une de ses entreprises », souligne-t-il. Avant de dénoncer : « Tu ne peux pas être ordonnateur et fournisseur »

Un prix pour amuser la galerie

Au Mali, on aura tout vu. Au moment où la gestion catastrophique du nullard de maire Tiécoura H. Diarra est sur toutes les lèvres à Kalaban-coro et environnants, on apprend qu’il a été primé par une association pour bonne gouvernance. Le comble du ridicule !

Ce prix lui a été décerné uniquement pour amuser la galerie. Car, ce sont ses propres enfants inscrits au Maroc, qui sont à la base de ce prix, en complicité avec l’Association. « Etant au Maroc et sachant que leur père était en mauvaise posture, ils ont appelé le représentant de l’Association au Mali qui n’était autre que le manager de la chanteuse Fati Niamé. Alors, avec ce dernier, Tiécoura H. Diarra ont convenu des conditions à remplir pour être retenu parmi les 100 personnes qui vont être primées par l’Association », explique le maire Kéita. Avant d’indiquer : « Il est en train d’exhiber ce prix comme s’il l’avait mérité par son travail, alors qu’on sait tous qu’il ne fait rien de potable depuis sa venue à la tête du Conseil communal ».

En tout cas, à moins d’un an de son investiture par putsch à la tête de la Mairie de la commune rurale de Kalaban-coro, Tiécoura H Diarra a de la peine à insuffler un nouveau dynamisme au développement de la commune. Sa gestion catastrophique et solitaire des affaires de la Mairie a fait que les autres conseillers se sont dressés contre lui. Ils réclament son départ pur et simple de la tête du conseil communal. Ses jours sont donc comptés au fauteuil de maire principal de Kalaban-Coro. A suivre !

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here