Recrutement direct à la Fonction publique: 25 535 candidats pour 930 postes à pourvoir

9

Le ministre du Travail, de la fonction, chargé des relations avec les institutions, DIARRA Raky TALLA, a lancé, samedi dernier, au Lycée Baminata DIALLO, le concours de recrutement direct d’entrée à la fonction publique au titre de 2018 avec 25 535 candidats (15 542 femmes et 103 en situation de handicap) pour 930 postes à pourvoir.

Les épreuves ont été lancées par Mme la ministre dans la salle N°1 en présence de certains cadres du département, des responsables chargés des examens et concours et du président du Centre.

A la veille du concours, à savoir vendredi 30 novembre, la ministre a animé une conférence de presse pour faire part des dispositions prises et rassurer les candidats et leurs parents de la bonne organisation du concours à Bamako et dans les régions.

Selon le ministre du Travail et de la Fonction publique, à l’issue de la réception des dossiers de candidatures, qui s’est déroulée du 8 octobre au 6 novembre 2018, 25 535 candidatures ont été enregistrées, dont 15 542 candidatures féminines, soit 60,87% des candidats inscrits et 103 candidats en situation de handicap, soit 0,40% des candidats inscrits.

Les épreuves se déroulent les 1ers, 2, 8, et 9 décembre à Bamako et dans les centres régionaux de Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti et Gao.

Pour le 1er décembre, ils étaient 4 305 candidats à prendre part au concours, soit 3 750 à Bamako (1 878 à LAM et 1 872 à LBAD) ; 67 à Kayes ; 143 à Sikasso ; 204 à Ségou ; et 115 à Mopti.

Pour les 26 candidats de Gao, qui devraient concourir le 1er décembre, la date a été reportée au 15 décembre pour des raisons techniques.

L’on apprend que par Arrêtés ministériels, les emplois à pourvoir par voie de concours direct de recrutement dans la fonction publique d’Etat au titre de l’exercice budgétaire 2018-2019 sont au nombre de 930.

Ces emplois concernés se répartissent comme suit : 162 agents pour le secteur de la santé dont 40 médecins spécialistes (niveau DES) ; 62 agents pour le secteur de l’Education ; 213 agents pour le compte du Développement rural et 391 agents pour les autres secteurs de l’Administration publique.

Par ailleurs, a fait savoir Mme la ministre, 103 emplois sont réservés au recrutement par la voie de l’Ecole nationale d’administration (ENA).

«Les 930 emplois ainsi que les 103 réservés à l’ENA, ont une induisent une masse salariale globale annuelle de 1 862 397 254 FCFA », révèle Mme la ministre.

Elle a profité de l’occasion pour inviter les candidats à croire en eux connaissance intrinsèque, tout en rassurant que désormais au Mali ce sont les meilleurs qui sont recrutés.

« Ce concours ne souffrira d’aucune irrégularité. Parmi les candidats, il y a plus de 60% de femmes, nous souhaitons qu’à la publication des résultats ces données soient reflétées pour que nous puissions avoir satisfaction par rapport à la promotion du genre. L’année dernière nous étions à 30% de taux de réussite pour les femmes avec plus de 50% de candidatures féminines. Nous espérons que cette année, les femmes feront mieux, mais rassurez-vous il n’y aura pas de discrimination et seuls les meilleurs gagneront », a rassuré Mme la ministre.

Enfin, elle a noté qu’aucune anomalie n’a été constatée et que la rigueur sera de mise tout au long du processus de ce concours. Cela, en vue de garantir l’égal accès de tous les Maliens aux emplois publics.

PAR MODIBO KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here