Programme de Gouvernance Locale Redevable (PGRL) : Promouvoir la culture et la jeunesse pour une stabilité durable

5

La salle de conférence du Conseil Nationale du Patronat du Mali (CNPM) a abrité le jeudi 6 décembre 2018, la troisième réunion du Comité Consultatif National (CCN) du Programme de Gouvernance Locale Redevable (PGRL). Le but de la rencontre était de présenter le suivi des recommandations de 2017, de résumer les résultats de l’année 2018, de recueillir des suggestions et recommandations pour 2019 et 2020 ainsi que de mettre la culture et la jeunesse au centre des propositions pour une sortie de crise. La réunion a été présidée par Seydou Diabaté, conseiller Technique et non moins représentant du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne en présence du Directeur de la SNV, Jean de Matha Ouédraogo et des représentants des partenaires dudit programme.

Le PGLR est un programme de six ans qui s’étend sur les régions de Gao, Ménaka, Mopti, Ségou, Tombouctou. Ledit programme fait face aux enjeux et défis que traverse le Mali depuis la crise de 2012. Il est financé par l’Ambassade du Royaume des Pays Bas à hauteur de 16, 77 millions d’Euro et mis en œuvre par un consortium composé d’ICCO, Oxfam et SNV. Ce programme favorise l’émergence d’une jeunesse communale engagée, active et source de solutions pour les défis auxquelles font face leurs communautés dans les 180 communes d’intervention du programme et ce, à travers l’engagement de 3960 jeunes leaders représentants plus de 2000 associations de base de la jeunesse.

C’est pourquoi lors de son discours, le Directeur de la SNV, Jean de Matha Ouédraogo a rappelé que « l’objectif global du programme est la contribution au développement des services sociaux de base par l’amélioration de la gestion des affaires publiques locales, à travers la mise en marche d’un mouvement pérenne , une culture de jeunes citoyens et citoyennes actifs et engagés dans la gouvernance ; par l’influence des citoyens et citoyennes sur les décisions locales, par le relèvement du niveau de recevabilité des autorités locales et des organismes de gestion des services publics dans la gestion des fonds et des services publics ». Quant au conseiller à l’Ambassade du Royaume des Pays Bas au Mali, Mamadou Bah, il a résumé le PGLR en trois mots qui sont jeunesse, gouvernance, économie du sport et de la culture.

Tous ces facteurs ont été décortiqués par lui devant l’assistance, toute chose qui lui ferra réjouir des résultats encourageants obtenus par le programme grâce aux 400 jeunes. Pour sa part le représentant du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Seydou Diabaté n’a pas manqué de remercier l’Ambassade du Royaume des Pays Bas pour appui. Selon lui, cette réunion permettra de consolider les acquis et de jeter une base sur l’avenir. Durant la journée des sketchs ont été présentés par les jeunes dont celui portant sur l’importance du planning familial.

Sidiki Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here