Pour protester contre la vente du terrain RFA de Faladié Socoura à l’opérateur économique Aboubacar Konate dit Baché par le maire Adama Sangaré et l’adjoint Baba Sanou : Les populations de la Commune VI montent au créneau

La jeunesse et l’ensemble des populations de Faladié et de la commune VI du district de Bamako ont tenu, le samedi 1er décembre dernier à 16h00, un grand meeting d’information et de protestation contre la vente du terrain RFA de Faladié Socoura à un habitant du quartier, en la personne d’Aboubacar Konaté dit Baché qui a fait fortune dans le transport des hydrocarbures. Au total, 55 millions ont été écoulés dans l’affaire entre Baché, le maire du district Adama Sangaré et le 2è Adjoint de la mairie de la commune VI chargé du foncier, Baba Sanou, un prédateur foncier hors pair.

Cette manifestation grandiose a vu converger sur l’espace litigieux des centaines de jeunes filles et garçons, femmes, vieux, enfants, scolaires, artisans, sportifs et artistes, notabilités religieuses et traditionnelles et tous les autochtones de Faladié et de la commune VI du district de Bamako. Ils sont venus de Yirimadio, Sogoninko, Magnambougou, Niamakoro, Faladié, Banankabougou, Missabougou, Sénou, Dianéguéla et Sokorodji en guise de solidarité avec la jeunesse et les habitants de Faladié Socoura. Et pour cause : depuis la nuit des temps, cet espace a servi et continue de servir pour plusieurs causes sociales et sportives : terrain d’entraînement et de matches des enfants, des jeunes et des élèves ; prières religieuses du ramadan et de la tabaski ; prières mortuaires et tout autre rassemblement à caractère social.

Des membres du Comité de développement du quartier présidé par Adama Sanogo, des conseillers communaux et maires délégués, des notabilités de Faladié, des leaders d’associations, des représentants de la jeunesse etc. se sont succédé au pupitre pour dénoncer la trahison de Aboubacar Konaté dit Baché (qui a acheté le terrain), la vente de tous les espaces de la commune par le maire Baba Sanou (chargé du foncier en commune VI) et par le maire du district de Bamako, Adama Sangaré. Tous se disent prêts à perdre leur vie pour la défense de la parcelle que la gourmandise humaine veut ôter à la jeunesse. Ils mettent en garde le maire Baba Sanou contre toute complicité avec l’apatride Aboubacar Konaté dit Baché. A ce dernier, la jeunesse a demandé qu’il renonce à son projet de s’accaparer un terrain pour lequel lui-même a assisté à plusieurs luttes de sauvegarde contre des prédateurs fonciers. Mais, Baché aurait répondu qu’il ne peut aucunement renoncer à la totalité des 55 millions débloqués dans la transaction entre lui et les autorités communales et du District.

A titre de rappel, dans cette affaire, la mairie de la commune VI, par l’intermédiaire de 2è Adjoint au maire chargé du foncier, Baba Sanou, a touché 10 millions de Fcfa (l’intéressé le reconnait), et le maire Adama Sangaré aurait reçu la somme de 45 millions de Fcfa de Baché (une affirmation de l’acheteur lui-même, quand il a rencontré les jeunes du quartier à propos du problème).

Alors, si Baché ne peut pas renoncer à son argent, les participants au meeting du 1er décembre 2018 défient quiconque de mettre le pied sur la parcelle.

D’autres actions et manifs d’envergure sont prévues dans les jours et mois à venir.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here