3ème édition de la journée des Sciences : Le goût de l’innovation scientifique suscité chez les jeunes élèves !

Débutée le jeudi 6, la 3ème édition de la journée des sciences a été clôturée en toute beauté, le samedi 8 décembre dans l’amphithéâtre de la Faculté des Sciences Techniques(FAST). L’évènement était présidé par le secrétaire général du ministère de l’Innovation et de la Recherche Scientifique, Dr Drissa Diallo, représentant son ministre.

Durant ces trois jours, les élèves venus de toutes les régions du Mali à l’exception de Tombouctou et de Taoudeni, ont procédé entre autres à des visites et animation de stands de démonstration ainsi que des laboratoires pour suivre les démonstrations scientifiques mises en place pour eux. De même, ils ont bénéficié des enseignements axés sur la science, la technologie et le Développement Durable, mais aussi sur l’innovation pour l’émergence du Mali.

Comme pour couronner, tout cela, des concours ont été organisés entre les élèves afin de développer chez eux, des esprits de compétitivité. Il s’agissait des concours de School challenge, ma recherche en 180sec, Quiz FST par le club de l’UNESCO, expérimentation scientifique des écoles : FST, ESIAU et CEMAPI.

« Nous avons semé la graine de la fête des sciences en terrain fertile, elle a germé avec une participation massive, renforcée et diversifiée » a déclaré le président de la commission d’organisation de la fête des sciences, Dr Amadou Koné.Selon lui, des jeunes scolaires ont gravité autour de stands qui renfermeraient les noyaux de sciences, les protons de technologies, de robotique, d’énergie d’environnement et les neutrons de stratégies de leurs enseignements et vulgarisation.

A ses dires, des mutations ont été opérées par la translocation au niveau des laboratoires qui ont été visités par les enfants. Comme l’année dernière, dit-il, l’engagement des jeunes était particulièrement visible.

Pour sa part, Dr Diallo dira que la science, la technologie et l’innovation, mais surtout le développement de l’intelligence artificielle, constituent l’élément moteur qui permet entre autres, d’éradiquer la faim, d’assurer le bien-être et de créer la richesse.

Plus loin, il a soutenu que le gouvernement de la République du Mali à travers le département de l’Innovation et de la Recherche Scientifique, conscient de ce rôle central de la science, de la technologie et de l’Innovation, a mis des bouchés doubles en termes de valorisation de la science auprès des jeunes et en termes de financement de la recherche scientifique pour un développement inclusif. « C’est la raison pour laquelle, il a formé et aidé des élèves à participer à la compétition sur la robotique à Washington, ce qui fut couronnée par la médaille d’argent » a-t-il déclaré avec beaucoup de fierté.

A noter que, Salimata Woriba Coulibaly de l’AE de Doïla, Ayouba Deba (LTSIK) de l’AE de Sikasso et Ibrahim Dabo (LPMT) ont remporté respectivement les 1er prix des concours, School Challenge, quiz FST par le Club Unesco et CEMAPI.

Par Moïse Keïta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here