Afin de saper le moral des travailleurs de l’API-Mali, en grève illimitée à partir du 19 décembre : Le DGA, Alassane Diallo tente de soudoyer certains travailleurs

19

Afin de briser l’élan du syndicat des travailleurs de l’Agence pour la promotion des investissements (API-Mali) qui vient de déposer le 04 décembre 2018 un préavis de grève illimitée devant commencer à partir du 19 décembre prochain, le directeur général adjoint, Alassane Diallo, un cadre pas à la hauteur et au service exclusif du directeur général, Moussa Ismaël Touré, n’a pas trouvé mieux que de semer le doute dans l’esprit des travailleurs de la structure.

En quoi faisant : depuis le dépôt du préavis de grève illimitée c’est la panique au village. Le DG et son adjoint ne dorment plus que d’un seul œil. Au lieu de trouver une solution aux différentes revendications des agents, ils procèdent par le chantage, les intimations, la corruption et autres.

Mais face à la détermination des travailleurs de l’API la stratégie du DGA en collusion bien entendu avec son chef n’a pas marché. Elle a échoué. Soudés plus que jamais de façon monolithique, les agents de Bamako en passant par les antennes régionales de Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti veulent aller jusqu’au bout. C’est pourquoi, ils ont refusé les propositions alléchantes du DGA, Alassane Diallo qui aurait proposé à certains agents monts et merveilles pour un éventuel sabotage du mot d’ordre de grève (des contrats juteux, des espèces sonnantes et trébuchantes ont été proposées…). Que nenni !

Le bureau exécutif du Comité Syndical informé des manœuvres dilatoires de la direction, a adressé le 05 décembre 2018 un courrier au DGA, Alassane Diallo au solde du DG. Cette lettre a pour objet : dénonciation d’intimidation et tentative de corruption des travailleurs de l’API-Mali par la direction générale. Elle est ainsi libellée : « Nous avons appris avec regret que vous avez appelé et entretenu avec certains de nos collègues au nom de la Direction Générale en leur demandant de se désolidariser du Comité Syndical, habilité a discuté avec la direction par rapport aux doléances qui sont sur la table de négociation du Gouvernement à la date du 04 décembre 2018. Monsieur le Directeur Général Adjoint, il ressort de vos appels et de vos entretiens individuels que vous avez proposé de récompenser les travailleurs pour qu’ils se désolidarisent du Comité Syndical en leur proposant le paiement de quelques mois de salaires. Ayant constaté cet état de fait, nous vous rappelons que cette pratique est une violation flagrante de l’article 20 de la constitution de février 1992, que nous dénonçons avec la dernière rigueur. »

Ainsi, à travers ce récent préavis de grève illimitée, le Comité Syndical renouvelle la volonté du personnel en lutte, de voir s’ouvrir de véritables négociations en vue du règlement des revendications portées par l’action de ce personnel à savoir : le déclassement du personnel dans le nouveau projet de grille des salaires, conformément aux dispositions de l’accord d’établissement en vigueur ; le respect du projet de grille des salaires déjà validé par le ministère de la promotion des investissements, la classification des nouveaux recrus dans leurs catégories conformément à la classification de l’accord d’établissement en vigueur depuis 2013 ; la fixation des primes et indemnités des fonctionnaires dans le nouveau projet de la grille des salaires, conformément aux dispositions de l’accord d’établissement sur le traitement équitable des avantages du personnel ; établissement d’un plan de carrière pour les travailleurs de l’Agence ; la mise en place d’un comité de gestion pour la bonne utilisation des ressources conformément aux dispositions de la loi 90-110 régissant les EPA et la réalisation d’une mission d’audit comptable et financier sur les ressources propres générées par l’API-Mali ainsi que les subventions pour la pérennisation des ressources propres générées par l’agence. Aussi, à titre de rappel, le rapport d’audit organisationnel et des compétences auquel la direction fait allusion pour déclasser le personnel dans les catégories inférieures a été rejeté par l’ensemble des travailleurs lors de sa réunion de restitution générale à la date du 8 mai 2016 pour non validation des constats avec les audités au cours de la mission d’audit.

Oumar Traoré

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here